>

E-commerce : nouveau virage pour les paiements en ligne

16 janvier 2008 - 01h31
E-commerce : nouveau virage pour les paiements en ligne

Les trois millions de Marocains porteurs de cartes bancaires peuvent désormais les utiliser pour des achats en ligne sur lnternet. Ce changement, une première en Afrique, a pu se concrétiser grâce à la mise en place d’une plate-forme technique par le Centre Monétique Interbancaire.

Ordinateurs, PDA, produits électroménagers, chaussures, billets d’avion, autant de biens que depuis décembre 2007, les Marocains disposant d’une carte bancaire peuvent acheter via lnternet.

Cette prouesse technologique a pu voir le jour grâce à l’intervention du Centre Monétique Interbancaire (CMI), qui vient de déployer une nouvelle plate-forme certifiée Visa (Verified by Visa) et MasterCard (MasterCard SecureCode) pour permettre le traitement des opérations de paiement en ligne en toute sécurité, conformément aux standards internationaux.

"Avec cette infrastructure sécurisée, les organismes publics et privés peuvent offrir leurs services et vendre leurs biens en ligne à une cible de trois millions de porteurs de cartes bancaires", explique Rachida Benabdellah, directrice générale du CMI, un organisme qui regroupe les banques marocaines.

Si le CMI offre la plate-forme en tant qu’acquéreur paiement, la tâche de terminal de paiement électronique sera assurée par la société Maroc Télécommerce, l’unique opérateur e-commerce actuellement sur le marché et dont le tour de table est composé essentiellement par des banques.

Concrètement, l’internaute marocain désireux d’acheter en ligne doit seulement fournir le numéro de sa carte bancaire locale, sa durée de validité, plus les trois chiffres du code de sécurité qui figurent au dos de sa carte.

Le marchand pour sa part doit s’acquitter d’une double commission pour le CMI (entre 2 et 3 pour cent) et la société Maroc Télécommerce (entre 1,75 et 2,50 pour cent) en fonction du volume de transactions électroniques et ce, avant de déployer la solution de paiement en ligne sur son site web.

"Avec l’ouverture de la possibilité d’achat en ligne aux cartes bancaires locales, les administrations, les opérateurs télécoms et les fournisseurs d’eau et d’électricité seront certainement les premiers à investir le créneau de paiement en ligne de leurs prestations ", pronostique Azdine Montassir Billah, directeur général de Maroc Télécommerce.

Déjà, plusieurs sociétés ont adhéré à ce nouveau système ; c’est le cas du site de vente de produits informatiques "Microchoix.ma" et celui des chaussures "Auderby.ma". D’autres entreprises sont en cours de préparation de déploiement de modules de paiement en ligne sur leurs sites marchands d’ici le premier trimestre 2008, notamment dans le domaine du transport aérien.

L’année en cours sera aussi marquée par un élargissement du nombre de cartes bancaires, dans la mesure où le CMI va mettre en service des cartes locales portant son logo, ce qui renforcera certainement le parc actuel des cartes locales en circulation.

L’Office des Changes a donné, pour sa part, son accord de principe pour pouvoir intégrer dans les cartes marocaines en 2008, la dotation touristique à hauteur de 10 000 dirhams, pour permettre aux internautes marocains d’acheter en ligne sur les sites étrangers.

Magharebia - Rachid Jankari



Ces articles peuvent vous intéresser
Un élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévisionUn élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévision
Zoubir Bensaadoun, élu communal de la ville d’Asilah condamné à trois ans de prison ferme pour trafic de drogue, a fait un passage au journal...
 Le Maroc "maîtresse" de la France... Le Maroc "maîtresse" de la France...
Des propos attribués à l’ambassadeur de France à Washington, viennent de faire réagir le gouvernement marocain. Pour rappel, ce dernier avait...
Un député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituéesUn député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituées
Un député du Bahreïn en mission au Maroc a refusé de retourner dans son pays avec la délégation officielle qui l’accompagnait, sous prétexte qu’il...
Crise diplomatique entre la France et le Maroc : la chronologieCrise diplomatique entre la France et le Maroc : la chronologie
La crise diplomatique entre la France et le Maroc prend des dimensions insoupçonnées, et la suspension par le Maroc, des conventions judiciaires...
Corruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniatureCorruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniature
Quatre délégués des terres ethniques (communales)*, une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et un Caïd de la région d’Oulad Tayeb, province de...
Abdelaziz Bouteflika veut récupérer sa maison située à OujdaAbdelaziz Bouteflika veut récupérer sa maison située à Oujda
La famille du président algérien Abdelaziz Bouteflika n’a pas réussi à récupérer l’une des maisons qu’elle possède dans la vieille Médina d’Oujda, où le...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics