>

Le Grand frère des banlieues

31 octobre 2005 - 22h27
Le Grand frère des banlieues

Le livre “Le grand frère des banlieues”, écrit par Abel El Quandili et Hafid Hamdani, retrace l’itinéraire d’un jeune immigré de France, qui, en dépit de toutes les difficultés familiales, sociales, a su, grâce à une volonté tenace, se frayer un chemin, pour devenir un symbole de cette jeunesse balancée entre deux cultures et dont la grande majorité arrive à émerger dans la société française.

Tout en cultivant un bi-culturalisme équilibré, ouvert sur son environnement tolérant et déterminé dans des convictions profondes, Abel (Abderrahim) décline un parcours exemplaire par le modèle qu’il présente aux jeunes des banlieues dites difficiles en France, ou en Europe.
“Le grand frère des banlieues” est écrit dans un style direct, franc, clair, dans un langage de jeune retraçant diverses étapes du vécu de Abel, qu’il soit scolaire (obligé de cesser ses études pour venir en aide à ses parents) ; professionnel (coursier, vente de briquets de meubles, de vêtements...) ; sportif (entraînement sans relâche en boxe française, full contact).

Ce livre exprime parfaitement l’engagement du jeune Kandili, le long de son parcours sportif et professionnel, en faveur des jeunes des banlieues à travers notamment l’action associative, l’action sociale, l’action culturelle et l’action de proximité visant à délivrer les jeunes de la délinquance, la drogue, les déviances, le nihilisme, le chômage, la violence, entre autres.
Pour Abderrahim, l’une des plus sérieuses entraves à l’intégration est l’intégrisme religieux fondamentalement raciste, sexiste, misogyne et anti-démocratique, qui ne peut être toléré par tous ceux qui souhaitent respecter une société attachée à des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. La majorité des musulmans sont modérés. Et si la première fracture a lieu au sein même de cette communauté, c’est à cause d’une minorité d’enragés”.
Militant toujours pour le domaine socio-culturel et sportif et avec la création de l’Association Sport insertion jeune (SIJ), Abel, avec des bénévoles, lance l’opération “Grands frères”, visant à créer dans des quartiers, une structure locale animée par des “Grands frères” et renouer le fil entre jeunes et pouvoirs publics, entre jeunes et parents, par des rencontres, des débats, des animations sportives et culturelles. Le succès fut immédiat.

Fervent défenseur des actions caritatives en faveur des jeunes, Abel devient médiateur social, une expérience vraiment riche sur le plan des contacts et des proximités.
L’itinéraire d’Abel dans le domaine associatif allait de pair avec ses ambitions sportives. Commençant par disputer des matchs de boxe française et de full-contact dans la banlieue, dans les grandes villes, Kandili remporta succès, après succès en France, en Italie, URSS, au Maroc, en Kirghizie, Thaïlande pour devenir 16 fois champion du monde de toutes catégories de kick-boxing, le plus titré de l’histoire.
Toutefois, sans l’aide et le soutien d’hommes et de femmes, français de souche, profondément animés par des valeurs de solidarité et de compréhension, Abel El Kandili n’aurait sans doute jamais pu accéder à cette renommée mondiale si méritée.
“Le grand frère des banlieues” servira d’exemple à toute notre jeunesse ici au Maroc et notamment en Europe, pour que d’autres ambassadeurs à l’instar de Abel reprennent le flambeau dans divers domaines tout en gardant des attaches profondes avec leur pays d’origine.
Si ce livre est devenu célèbre, c’est aussi grâce à Hafid Hamdani ami d’Abel, devenu aujourd’hui son agent et son producteur.

Ce duo composé de Kandili (né en cet hiver de 1964 dans un bidonville de la Folie-Nanterre) et Hafid Hamdani (né à Aïn Béni Mathar - ex-Berguent) lequel découvre en 1962 à l’âge de deux ans, dans le cadre du regroupement familial les centres de transit de Choisy Le Roi.
Leur parcours est en amont identifique depuis leur arrivée en France.
Cette fraternité entre Hafid et Abel s’est consolidée au fil du temps pour servir les causes sociales et humanitaires. Cette entente des grands frères des banlieues, n’est pas due à un simple hasard, mais à une conviction commune au service des jeunes générations d’origine immigrée.
Les témoignages de plusieurs personnalités françaises et marocaines, portés sur Abel, mettent en exergue la dimension humaine, fondée sur des valeurs de générosité, de solidarité d’un “grand frère des banlieues”, resté profondément humble et renconnaissant envers tous ceux et celles qui l’ont aidé.
“Je ne boxe plus, à présent. Pourtant mon combat continue. Dans ce livre, entre autres, j’ai entrepris de raconter, à quarante ans, mon parcours jalonné de combats sportifs, et d’autres destinés à transmettre aux jeunes défavorisés l’espoir, la solidarité, la tolérance et la citoyenneté...” écrit-il en conclusion.
Soulignons que Hafid Hamdani co-auteur de ce livre, est devenu, aujourd’hui, agent et producteur de son ami Abel El Kandili. Pour cet ouvrage, Hafid a reçu les félicitations de S.M le Roi Mohamed VI.

Ahmed Dadsi - Libération



Ces articles peuvent vous intéresser
Ce qu'a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VICe qu’a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VI
Le salafiste Mohamed Fizazi, condamné après les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca à 30 ans de prison, pour sa présumée influence idéologique sur...
Une Marocaine accouche à bord d'un vol de Royal Air MarocUne Marocaine accouche à bord d’un vol de Royal Air Maroc
Une Marocaine a accouché samedi soir, à bord d’un vol de Royal Air Maroc en provenance de Casablanca et à destination de Montréal. C’est une...
Dominique Strauss Kahn s'installe à CasablancaDominique Strauss Kahn s’installe à Casablanca
Dominique Strauss Kahn, ancien directeur général du Fonds Monétaire International (FMI), aurait décidé de s’installer à Casablanca, où il aurait déjà...
Une ministre Marocaine fâche les saoudiennes "trop maquillées"Une ministre Marocaine fâche les saoudiennes "trop maquillées"
Les déclarations de la ministre marocaine Soumia Benkhaldoun selon laquelle "les femmes saoudiennes abusent du maquillage", suscitent une forte...
Un charmeur de serpent meurt à Marrakech après la morsure de son cobraUn charmeur de serpent meurt à Marrakech après la morsure de son cobra
Un charmeur de serpents est mort à Marrakech, après une morsure de son propre serpent, alors qu’il était entrain de donner un spectacle sur la...
Karim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoireKarim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoire
Karim Zaz, ancien directeur de l’opérateur téléphonique marocain Wana, arrêté mardi par la police judiciaire à Casablanca, pour sa prétendue implication...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics