> >

Marouane Chamakh

Marouane Chamakh

Merouane Chamakh jeune franco-marocain est né le 10 janvier 1984. Cette star du ballon joue actuellement entant qu’attaquant dans le club des Girondins de Bordeaux et est un international A de l’équipe marocaine. Le football a commencé pour le jeune Marocain de 1984 à Aiguillon, dans le Lot et Garonne, où il est né. Par la suite, il fera ses classes à Nérac, jonglant entre football et études. Finalement, c’est à Marmande qu’il commencera à jouer sérieusement et à croire en ses chances. Fort d’un gabarit déjà imposant (1m 85 aujourd’hui), il est repéré par le centre de formation des Girondins de Bordeaux. A 16 ans, il accepte de tenter l’aventure chez les Marines et Blancs, mais ne lâche pas pour autant ses études. Pour preuve, il a réussi son bac pro de comptabilité l’année dernière. Au centre du Haillan, Chamakh est pris en charge par un staff conséquent qui lui apprend tout pour devenir un footballeur de haut niveau.

Sur le plan purement footballistique, les nombreuses séances d’entraînement lui permettent de parfaire sa technique et son jeu sans ballon, mais il découvre aussi le mode de vie d’un sportif de haut niveau, son alimentation et son quotidien. Au niveau physique, sa musculature est travaillée, ses formateurs le trouvant un peu fluet. Surclassé dès le départ en CFA 2, Chamakh connait une progression logique, résultat d’un travail de tous les jours. « Je ne lâche rien et donne le maximum, raconte-t-il. » S’il a dû s’adapter à son nouvel appartement et à la vie loin de la famille, il jure pourtant que « ça s’est bien passé, même si cela a été un peu dur au début. » Bien chaperonné au quotidien par le centre de formation, il bénéficie là-bas de tout pour s’épanouir : « Question organisation tout est parfait, se rappelle-t-il. On peut manger ici tous les jours et même faire laver son linge, tout est fait pour que l’on soit dans les meilleures conditions. »

Bien intégré, l’attaquant passe en équipe réserve dès sa deuxième saison sous la direction de Jean-Louis Garcia. D’août à janvier, date de sa première montée chez les pros, il se fait remarquer par sa percussion et son potentiel physique. De nombreuses fois buteur, il est suivi par Elie Baup qui recherche un peu de sang neuf pour son attaque. Il fera appel au Marocain pour un match de coupe de la Ligue contre le FC Metz. Ainsi, profitant de plusieurs suspensions, blessures ou départs, le 19 janvier 2003, Marouane Chamakh est convoqué par son entraîneur. « C’était un réel aboutissement, » se souvient-il avec émotion.

Le rêve ne s’arrêtera pas tout de suite puisque Chamakh sera replongé dans le bain dès le week-end suivant en Coupe de France. Chamakh homme de coupes ? Pour le moment en tout cas. Après sa première apparition remarquée contre Metz, le Marocain est finalement, neuf jours après ses dix-neuf ans, propulsé titulaire aux côtés d’un certain Pauleta. Très attentif aux conseils du Portugais, il enregistre tout : pour lui, « rien qu’avec cela, j’apprends et j’essaie d’en tenir compte au maximum pour rayer tous mes petits défauts. »

Conscient d’être loin de l’arrivée, il se découvre de nouvelles ambitions, notamment celle de s’imposer en club, puis de porter le maillot de l’équipe national du Maroc.

Les mois suivants seront donc aussi fastes que les précédents : en effet, le jeune buteur inscrit son premier but en L1 contre Nice et donne un point à Bordeaux (1-1). Il connaît ensuite sa première sélection (refusant les Espoirs français) et impressionne dans son pays. Titulaire à la pointe de son équipe nationale, il inscrit notamment ses deux premiers buts contre Trinidad-et-Tobago (2-0) et peut maintenant s’attendre à partir pour la CAN 2004 en Tunisie. Aujourd’hui, il ne fait nul doute que le jeune attaquant réussira de grandes choses, comme le promet son formateur (avec Marius Trésor) Patrick Battiston, qui déclare qu’ « il fera parler de lui » .


Mise jour : 10 janvier 2012

  • Photos Maroc
  • |
  • Marokko
  • |
  • A propos
  • Autres Plans : Tags | Archives Forums | Publicité