Recherche

Télécoms : les chantiers qui se préparent

8 février 2009 - 10h28 - Economie

Rarement l’actualité télécoms n’a été aussi foisonnante. Il y a la décision n°14-08, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) qui a fixé, le 15 janvier, la liste des marchés particuliers : fixe, mobile… Cette décision prend le relais, pour trois ans, de 2009 à 2011, de celle qui vient d’expirer l’année dernière. Ensuite, il y a l’enquête 2008 qui a été mise en ligne vendredi dernier sur le site du régulateur. Le mobile continue son ascension : une croissance annuelle de près de 14%. C’est surtout l’internet 3G -une hausse de plus de 500%- qui a de plus en plus de courtisans.

Au-delà de ses chiffres, le jeune opérateur télécom, Wana, vient de décrocher la 3e licence 2G. Un « retour à l’ordre nature », selon la formule de son PDG, Karim Zaz. Son entrée sur ce segment va certainement chambouler la carte du marché télécom. Le top management est en train de finaliser son business plan. Et qui sera soumis « dans les semaines à venir aux actionnaires ».

Après les annonces, les actions. Car l’Association marocaine des professionnels des télécoms (MATI) suit les traces de la confédération patronale (CGEM). Sur le plan méthodologique du moins puisqu’un livre blanc est en cours d’élaboration. Maroc Telecom, Méditel et Wana vont le présenter au cours du 1er trimestre au régulateur (ANRT) et au gouvernement. Le patron de Wana, avare de détails, se contente d’affirmer que les opérateurs cogitent sur « des problématiques communes » au secteur. Il y a de quoi ! Ce dernier se classe dans le hit-parade 2007 de la croissance économique. Même le rapport de Bank Al-Maghrib a souligné leurs poids : ils ont « relativement épargné l’économie des turbulences mondiales ». Et pas seulement.

La définition financière des télécoms, selon le régulateur, c’est « 30 milliards de DH de chiffre d’affaires ; une participation de 7% au PIB ; 37.000 salariés ; premier contributeur fiscal et la moitié des investissements directs étrangers durant les cinq dernières années… ». De quoi donner des idées à l’ANRT ! Surtout qu’elle prépare actuellement la note d’orientation 2009-2013. Une feuille de route stratégique pour le secteur. Elle sera à son tour « prête pour le 2e trimestre », selon un haut responsable. Ce n’est pas pour rien que les opérateurs préparent leur livre blanc. La fameuse note prend le relais de celle adoptée le 4 novembre 2004. Et dans l’une des dernières directives est l’octroie d’une 3e licence 2G, décrochée par Wana. Unique soumissionnaire. La note d’orientation va s’attaquer vraisemblablement au service universel, à la convergence, à la confiance numérique et aux nouveaux leviers réglementaires.

L’on parlera dorénavant « d’accès au service universel » et « non plus de service universel tout court ». Commerce électronique, e-administration, et certification… sont des marchés relativement vierges. Les futures batailles commerciales tourneront, entre autres, autour de ces niches… L’adoption par le Parlement de la loi 09-08 relative à la protection des données privées va à son tour conforter ces marchés. Quoi qu’il en soit, la note d’orientation 2009-2013 va forcément transiter par le Conseil d’administration de l’Agence. Présidé par la Primature, il se tiendra le 16 février.

Source : L’Economiste - Faiçal Faquihi

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - A Propos - Contact