>

Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq à l’Institut du Monde Arabe

15 octobre 2008 - 22h54
Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq à l'Institut du Monde Arabe

Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq présentent du 28 au 29 novembre le spectacle de chants "Entre sacré et profane" à l’Institut du Monde Arabe de Paris.

Abderrahim Souiri est né à Essaouira en 1957. Son père, musicien, était aussi le doyen des chanteurs du madîh (chant de louange ou hymne religieuse) et du sama’ (audition spirituelle). Orphelin à l’âge de douze ans, il s’installe à Casablanca chez son frère aîné. Il refusera plus tard de suivre des études supérieures pour partager avec lui les responsabilités. Pour gagner sa vie, il anime des soirées religieuses. Il fait la rencontre de Hadj Abdelkrim Raïs et chante pour la première fois à ses côtés en 1982, à Fès. Dès lors, il devient l’une des voix de son orchestre avec Bajeddoub. Il est désormais considéré comme l’orfèvre de l’ornementation de la musique arabo-andalouse marocaine, genre musical qu’il a rendu populaire.

Né en 1959 à Tétouan, Thami al-Harrak est disciple de la confrérie Harrâqiyya, fondée il y a plus de deux cents ans par son aïeul Sidi Muhammad al-Harrâq. Il a donc grandi dans ce milieu et reçu son éducation dans cette zaouïa considérée comme la plus riche et la plus complète du point de vue de l’enseignement qu’elle dispense et du grand choix d’instruments de musique qu’elle met à disposition, tout en comptant parmi ses plus illustres disciples des grands maîtres de chant soufis tels que le maestro Abdessâdaq Chekâra et Mohammed Larbi Temsamani.

Il décide alors de fonder une troupe musicale, baptisée du nom de « Troupe Thami al-Harrâq », dédiée à la musique sacrée, aux mouachahates andalous, au mawwâl, à la poésie soufie et aux chants invocatoires. Al-Harrâq s’est produit en public avec les grands noms du chant soufi et des mouachahates tels que Sabah Fakhri et Wadi Essafi. Il a obtenu un vif succès lors du festival d’Essaouira qu’il a animé en compagnie du chanteur marocain Haïm Mlouk et a participé à plusieurs reprises au Festival de musique sacrée de Fès et à l’Opéra du Caire, ainsi qu’à d’autres festivals, au Maroc et à l’étranger.

  •  Institut du Monde Arabe - Auditorium - Paris
  •  28 et 29 novembre 2008 à 20h30

    -



  • Ces articles peuvent vous intéresser
    Un Marocain meurt dans un aéroport en Algérie alors qu'il aurait pu être sauvéUn Marocain meurt dans un aéroport en Algérie alors qu’il aurait pu être sauvé
    Un Marocain habitant à Athènes, en Grèce, a eu une crise cardiaque au beau milieu d’un voyage à bord d’un avion d’Egypt Air qui se dirigeait vers Le...
    Football : A cause de la présence israélienne, l'équipe marocaine quitte le Mondial des pupillesFootball : A cause de la présence israélienne, l’équipe marocaine quitte le Mondial des pupilles
    Informée de la présence d’équipes israéliennes, l’équipe représentant le Maroc au Mondial des pupilles vient de quitter la compétition. En l’occurrence,...
    Polémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s'occuper de leurs foyersPolémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s’occuper de leurs foyers
    L’appel adressé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux femmes marocaines, les invitant à abandonner leur emploi hors de la maison pour...
    Insolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VIInsolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VI
    Des facebookiens (apparemment des Égyptiens) ont créé, vendredi, une page sur Facebook intitulée "Nous sommes des jeunes Egyptiens, nous prêtons...
    Se sentant rejeté, le beau-fils d'une actrice marocaine tue 6 personnes en CalifornieSe sentant rejeté, le beau-fils d’une actrice marocaine tue 6 personnes en Californie
    Elliott Rodger, fils de Peter Rodger, un réalisateur célèbre pour avoir participé à Hunger Games, et beau-fils de l’actrice marocaine Soumaya...
    Karima El Mahroug, la vie rêvée de RubyKarima El Mahroug, la vie rêvée de Ruby
    Karima El Mahroug alias Ruby, qui aurait eu des relations sexuelles tarifées alors qu’elle était encore mineure, avec l’ancien chef du gouvernement...


    Les rubriques de Bladi.net

    MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

    Bladi.net

    Qui sommes-nous?
    Notre équipe
    Charte de confidentialité
    ContactPublicité
    › Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
    › Bladi.net : 2002 - 2014