>

Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq à l’Institut du Monde Arabe

15 octobre 2008 - 22h54
Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq à l'Institut du Monde Arabe

Abderrahim Souiri et Thami al-Harrâq présentent du 28 au 29 novembre le spectacle de chants "Entre sacré et profane" à l’Institut du Monde Arabe de Paris.

Abderrahim Souiri est né à Essaouira en 1957. Son père, musicien, était aussi le doyen des chanteurs du madîh (chant de louange ou hymne religieuse) et du sama’ (audition spirituelle). Orphelin à l’âge de douze ans, il s’installe à Casablanca chez son frère aîné. Il refusera plus tard de suivre des études supérieures pour partager avec lui les responsabilités. Pour gagner sa vie, il anime des soirées religieuses. Il fait la rencontre de Hadj Abdelkrim Raïs et chante pour la première fois à ses côtés en 1982, à Fès. Dès lors, il devient l’une des voix de son orchestre avec Bajeddoub. Il est désormais considéré comme l’orfèvre de l’ornementation de la musique arabo-andalouse marocaine, genre musical qu’il a rendu populaire.

Né en 1959 à Tétouan, Thami al-Harrak est disciple de la confrérie Harrâqiyya, fondée il y a plus de deux cents ans par son aïeul Sidi Muhammad al-Harrâq. Il a donc grandi dans ce milieu et reçu son éducation dans cette zaouïa considérée comme la plus riche et la plus complète du point de vue de l’enseignement qu’elle dispense et du grand choix d’instruments de musique qu’elle met à disposition, tout en comptant parmi ses plus illustres disciples des grands maîtres de chant soufis tels que le maestro Abdessâdaq Chekâra et Mohammed Larbi Temsamani.

Il décide alors de fonder une troupe musicale, baptisée du nom de « Troupe Thami al-Harrâq », dédiée à la musique sacrée, aux mouachahates andalous, au mawwâl, à la poésie soufie et aux chants invocatoires. Al-Harrâq s’est produit en public avec les grands noms du chant soufi et des mouachahates tels que Sabah Fakhri et Wadi Essafi. Il a obtenu un vif succès lors du festival d’Essaouira qu’il a animé en compagnie du chanteur marocain Haïm Mlouk et a participé à plusieurs reprises au Festival de musique sacrée de Fès et à l’Opéra du Caire, ainsi qu’à d’autres festivals, au Maroc et à l’étranger.

  •  Institut du Monde Arabe - Auditorium - Paris
  •  28 et 29 novembre 2008 à 20h30

    - Par: Bladi.net



  • Ces articles peuvent vous intéresser
    La princesse Lalla Meryem reçoit un palais en cadeauLa princesse Lalla Meryem reçoit un palais en cadeau
    La princesse Lalla Meryem, soeur du Roi Mohammed VI, vient de recevoir l’ancienne propriété de Felipe González, ancien président du gouvernement...
    Une rencontre inattendue avec le Roi Mohammed VIUne rencontre inattendue avec le Roi Mohammed VI
    Ismael Ben Ali, champion de kickboxing aux Pays-Bas, a fait une rencontre des plus inattendues cet été lors de ses vacances au Maroc. Le sportif a...
    Photo des deux plus belles first ladies au mondePhoto des deux plus belles first ladies au monde
    Une photo de la Reine Rania de Jordanie et la princesse Lalla Salma a été publiée hier sur le compte Instagram de la Reine...
    Le chanteur de Led Zeppelin raconte la corruption des gendarmes marocainsLe chanteur de Led Zeppelin raconte la corruption des gendarmes marocains
    Il n’y a pas que les petites gens qui sont confrontées à la corruption au Maroc. Le célèbre chanteur du groupe Led Zeppelin, Robert Plant, en a fait...
    Maroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l'anglaisMaroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l’anglais
    Une vidéo coup de cœur de Wissal, jeune Marocaine de Tiznit (sud du pays) issue de l’école publique comme elle le dit fièrement, qui a réussi à...
    Des Marocains empêchés de rentrer au MarocDes Marocains empêchés de rentrer au Maroc
    Une dizaine de Marocains qui résidaient illégalement en Algérie ont été empêchés par les autorités marocaines de rentrer dans le pays. Ces personnes...


    Les rubriques de Bladi.net

    MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

    Bladi.net

    Qui sommes-nous?
    Notre équipe
    Charte de confidentialité
    ContactPublicité
    › Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
    › Bladi.net : 2002 - 2014