Recherche

La Belgique condamne les déclarations anti-marocaines de Pierre Galand

11 juin 2007 - 11h19 - Monde

Des hommes politiques belges ont fustigé les propos anti-marocains tenus récemment à Alger par le sénateur socialiste Pierre Galand. Dans des déclarations diffusées, samedi soir, par la chaîne de télévision 2M, Daniel Ducarme, président du mouvement réformateur international, s’est interrogé sur les raisons de soutenir la thèse des séparatistes, qualifiant les propos tenus à Alger par Pierre Galand d’erreur grave.

Les propos du sénateur belge ont été désavoués par des membres de sa propre formation politique, comme c’est le cas de Philippe Moureaux, grande figure du parti socialiste, Sénateur et Bourgmestre de la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean. Moureaux, qui est aussi professeur à l’Université Libre de Bruxelles a, par ailleurs, exprimé son soutien à la proposition de large autonomie au Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine.

Les déclarations anti-marocaines du sénateur belge ont également été dénoncées par plusieurs associations de citoyens belges d’origine marocaine.

Dans un communiqué rendu public à Bruxelles, ces associations ont souligné que les prises de position de Pierre Galand sont contraires à la résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies qui a salué les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans la gestion du dossier du Sahara, lesquels efforts sont encouragés par la Belgique qui préside actuellement le Conseil de sécurité et par une classe politique Belge soucieuse de l’intérêt des populations. Ces associations ont aussi attiré l’attention du parti socialiste belge sur ces propos irresponsables, provocants et gratuitement anti-marocains qui sont condamnables politiquement et moralement.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - A Propos - Contact