Recherche

Belgique : un Marocain conseille la diversité dans l’entreprise

10 septembre 2011 - 12h13 - Monde

Depuis les attentats du 11 septembre à New York, l’Islam rimerait avec "mauvaises nouvelles" en Belgique. Les jeunes d’origine maghrébine, notamment Marocains, sont si "stigmatisés et rejetés" qu’ils se réfugient dans l’Islam, note Houssein Boukhriss assistant social, formateur et médiateur d’origine marocaine.

A Bruxelles principalement et en Belgique en général, les jeunes issus de l’immigration ont l’impression que toutes les portes se ferment sur eux, regrette Houssein Boukhriss, dont la mission est de faciliter le contact entre les Belges, notamment les employeurs potentiels flamands, et de jeunes d’origine étrangère.

Dans un entretien au quotidien belge Le Soir, Boukhriss affirme pourtant que ces jeunes, souvent qualifiés, ne demandent qu’à travailler et conseille aux employeurs de ne pas recruter que des travailleurs issus du même pays "pour éviter les effets de groupe" et favoriser le dialogue entre les personnes de différentes confessions.

Si les Flamands prennent tous leurs congés durant le carnaval d’Alost, les Marocains préfèrent prendre leurs vacances durant le mois de Ramadan, fait remarquer Hossein, d’où son idée de mélanger des employés de différentes communautés au sein d’une même entreprise afin d’éviter que les dates de congé ne coïncident.

Le médiateur marocain qui encourage les jeunes d’origine étrangère à apprendre le flamand en raison des opportunités d’emplois qu’offre la Flandre, apprend à ces jeunes à avoir confiance en eux et à mieux se comporter en entreprise.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact