>

Canada : Adil Charkaoui réentendu par la cour suprême

18 mars 2007 - 00h00
Canada : Adil Charkaoui réentendu par la cour suprême

Un Marocain, soupçonné de terrorisme et à l’origine d’une importante décision de la Cour suprême canadienne, va pouvoir être à nouveau entendu par la plus haute instance judiciaire du pays.

La Cour suprême canadienne a annoncé jeudi, sans autres commentaires, qu’elle acceptait d’entendre de nouveaux arguments de la part d’Adil Charkaoui dans le cadre de ses efforts pour éviter d’être expulsé vers son pays d’origine.

Charkaoui, accusé par les autorités canadiennes d’être un agent dormant d’al-Qaïda et de liens avec le Groupe islamique des combattants du Maroc impliqué dans les attentats de Madrid, fait l’objet d’un certificat de sécurité, une procédure qui permet de détenir sans procès et d’expulser des étrangers présentant un risque pour la sécurité du Canada.

Charkaoui et deux autres personnes également sous le coup de certificats de sécurité ont remporté une victoire retentissante lorsque la Cour suprême a invalidé cette procédure, fin février, la jugeant inconstitutionnelle.

La plus haute instance judiciaire canadienne avait toutefois suspendu son jugement, donnant un an au gouvernement et au parlement pour modifier la partie de la loi sur l’immigration concernant les certificats de sécurité.

En attendant Adil Charkaoui, qui clame son innocence, a poursuivi son combat contre le certificat de sécurité le visant et contre son éventuelle expulsion au Maroc, où il affirme qu’il serait torturé.

La Cour suprême a accepté de se prononcer sur la question de savoir si la procédure concernant l’expulsion de Charkaoui a été comme l’affirment ses avocats, "viciée par la destruction de sources d’éléments de preuve et devrait être annulée". Ils s’appuient sur le fait que les services de renseignement canadiens ont détruit les notes et enregistrements d’entretiens avec lui.

Adil Charkaoui est actuellement en liberté conditionnelle, dans de strictes conditions de surveillance, après avoir passé près de deux ans en prison.

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Roi Mohammed VI en colère contre les députés au langage ordurierLe Roi Mohammed VI en colère contre les députés au langage ordurier
Le langage ordurier utilisé par certains députés marocains sous la coupole de l’hémicycle exacerbe le Roi Mohammed VI. Le Souverain en a même fait...
Mondial 2014 au Brésil : le drapeau marocain interdit ?Mondial 2014 au Brésil : le drapeau marocain interdit ?
Des Marocains voulant arborer le drapeau national lors du match ayant opposé mardi dernier l’Argentine à la Suisse au titre des huitièmes de finale...
Karima El Mahroug, la vie rêvée de RubyKarima El Mahroug, la vie rêvée de Ruby
Karima El Mahroug alias Ruby, qui aurait eu des relations sexuelles tarifées alors qu’elle était encore mineure, avec l’ancien chef du gouvernement...
Insolite : « Rabat est la capitale de Marrakech ? »Insolite : « Rabat est la capitale de Marrakech ? »
Téléstar.fr vient de demander aux participants d’une émission de téléréalité, les Ch’tis VS les Marseillais, quelle était la capitale du Maroc. Aucun n’a...
Une journaliste égyptienne insulte le Maroc puis s'excuse le lendemainUne journaliste égyptienne insulte le Maroc puis s’excuse le lendemain
Après s’être acharnée, mardi, sur le gouvernement Benkirane et le peuple marocain, dans son émission télévisée "la matinée de On TV", l’animatrice...
Maroc : en cas d'impôts impayés, l'Etat se servira directement sur les comptes bancairesMaroc : en cas d’impôts impayés, l’Etat se servira directement sur les comptes bancaires
Signée jeudi 17 avril, la nouvelle charte de recouvrement des créances publiques suscite encore la polémique, entre autres au Parlement. Le Ministre...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014