>

Conseil des MRE, pourquoi cette animosité ?

5 mars 2008 - 15h22
Conseil des MRE, pourquoi cette animosité ?

Les mentalités de l’Âge de Pierre, habituées à nager en eaux troubles, ne se sont pas encore rendues comptes des mutations connues dans le monde et dans notre pays le Maroc. Elles n’ont cessé, avec animosité et ruse, de fomenter les coups bas et de fabriquer les mensonges ; en usant de tous les moyens pour salir notre réputation et d’éliminer nos idées, alors que nous ne sommes que de simples acteurs associatifs attachés aux questions et aux soucis de notre pays.

Que la personne en arrive à être persécutée et assiégée dans son pays de la part, justement, de ceux à qui il a demandé d’entretenir et de sauvegarder les droits de l’homme.

Nous vivons notre liberté dans notre pays d’accueil sans lui appartenir, nous y exerçons notre citoyenneté complète et pourtant nous sommes toujours en train de lutter en faveur de cette citoyenneté afin de l’obtenir dans notre propre pays.

On ressent un certain dégoût face à ces pratiques odieuses dont on est victime, surtout quand nos idées et activités sont entourées par le blocage et le dénigrement.
Tout cela sans raison, à part qu’on dit la vérité telle quelle. Sans raison, sauf qu’on lutte pour débarrasser du malheur et des difficultés une frange de la société que le destin et des circonstances ont amenés à vivre en dehors de leur pays.

Que ça concerne des personnes ayant attribué a elles-mêmes un peu de « sacralisation », n’acceptant pas de critique ni même de conseil. Et celui qui n’est pas d’accord avec ces personnes devient pour elles un ennemi farouche et un homme en quête d’intérêt… Et celui qui reste dans leur giron devient un ami intime… Je ressens encore plus de dégoût quand il s’agit de ceux qui étaient depuis longtemps rangés derrière le slogan des droits de l’homme.

Je me suis exprimé plus d’une fois à propos de la responsabilité à l’intérieur du Conseil de la Communauté marocaine, qu’elle n’est pas un but en soi. Et même les voies suivies ont été déviées du processus démocratique en vigueur. Et je continue à maintenir cet avis avec un groupe d’acteurs associatifs et de cadres marocains partout dans le monde.

Il est apparu que les priorités de ceux qui ont, en premier, pris la responsabilité dans ce Conseil, ne sont pas la défense des questions des MRE et leur unification, comme nous l’aurons espéré. Mais, plutôt des priorités visant la stigmatisation des voix qui appellent à un traitement démocratique dans la représentativité au sein de ce Conseil, en les combattant par des moyens illégaux, à un point tel qu’on a fait taire cette voix qui s’oppose, en la privant des media visuels marocains et même des télévisions arabes installées au Maroc.

Je dis à ceux-ci : Vous ne parviendrez pas, quoi que vous fassiez, à atteindre notre dignité, parce que nous avons pris l’habitude de dire la vérité et d’exprimer nos sentiments et nos idées avec sincérité et sans hypocrisie. Car, tout cela vient d’un nationalisme dans lequel a baigné notre éducation, un nationalisme pour lequel nos ancêtres sont morts pour laisser le drapeau du Maroc flotter à jamais.

Un nationalisme depuis notre enfance qui a été partagé avec des couches sociales modestes ayant lutté pour la réalisation du droit à la vie dans la dignité, dans notre cher pays le Maroc. Nous demeurerons sur cette voie et nous élèverons nos enfants dans l’amour du pays avec une détermination qui ne sera nullement bafouée par vos pratiques odieuses.

Le chemin, en vue de réaliser le progrès souhaité, reste donc long et nous en sommes conscients. Et les détritus qui flottent au-dessus des égouts sont voués à la disparition, car le soleil du Maroc est capable de les détruire et nous laisser respirer un air sans l’odeur des égouts et sans l’odeur des détritus et ainsi le terrorisme intellectuel exercé à notre encontre, prendra fin.

Jamal Eddine Ryane

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Casablanca : Viol collectif sur une mineure après une rencontre FacebookCasablanca : Viol collectif sur une mineure après une rencontre Facebook
Trois personnes ont été arrêtées samedi par la police de Casablanca pour une sombre histoire de viol collectif sur une mineure de 16 ans, perpétré...
Le petit frère de Badr Hari jugé pour faux témoignageLe petit frère de Badr Hari jugé pour faux témoignage
Yassine, le petit frère du kick-boxeur marocain Badr Hari, devra comparaître le 18 septembre prochain à Amsterdam, aux Pays-Bas, pour avoir menti...
Maroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la MauritanieMaroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la Mauritanie
Le ministère du Transport et de l’Équipement prévoit la construction d’une autoroute reliant la ville de Guelmim (sud du Maroc) et la ville de...
Des djihadistes regrettent et veulent revenir au MarocDes djihadistes regrettent et veulent revenir au Maroc
Des djihadistes marocains en Syrie et en Irak ont émis le souhait de revenir au Maroc si les autorités leur promettent de n’engager aucune procédure...
Les musulmans de France ne s'entendent pas sur la date du RamadanLes musulmans de France ne s’entendent pas sur la date du Ramadan
Les musulmans de France pourraient connaître les mêmes problèmes que lors du ramadan dernier. La date du début du mois sacré risque à nouveau de faire...
Insolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VIInsolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VI
Des facebookiens (apparemment des Égyptiens) ont créé, vendredi, une page sur Facebook intitulée "Nous sommes des jeunes Egyptiens, nous prêtons...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014