>

Les raisons du crash de l’avion militaire à Guelmim

27 juillet 2011 - 20h19
Les raisons du crash de l'avion militaire à Guelmim

Le Roi Mohammed VI a décrété un deuil national de trois jours à partir de mardi et la mise en berne du drapeau national, suite au tragique crash d’un avion militaire dans la région de Guelmim, dans lequel ont péri les 80 passagers se trouvant à bord de l’appareil, un Hercule C-130 des Forces Armées Royales (FAR). L’unique rescapé est un passager qui aurait raté l’avion lors de son escale à Laâyoune, selon RFI.

L’épais brouillard serait la principale cause du crash selon des sources concordantes. L’avion aurait heurté la montagne de Sayyert et se serait coupé en deux. Une partie de l’avion serait resté accrochée à la montagne alors que le reste de l’appareil aurait pris feu en s’écrasant à terre.

Selon un communiqué des Forces Armées Royales (FAR), l’avion transportait soixante militaires, dont certains devaient prêter serment samedi prochain devant le Roi à l’occasion de la fête du Trône, douze civils et neuf membres d’équipage.

D’après Ali Najab, expert marocain en affaires militaires cité par Akhbar Al Yaoum, ces appareils peuvent transporter jusqu’à 20 tonnes et 200 passagers et atterrissent facilement même sur de petites pistes.

Équipé de quatre moteurs, le C130 fait partie des plus puissants avions militaires et il est presque impossible que les quatre moteurs tombent en panne en même temps. Même en cas d’incendie d’un des moteurs, les trois restants ne sont pas touchés, ce qui privilégie ainsi la piste des conditions météorologiques.

L’expert marocain n’a toutefois pas manqué de rappeler que le Polisario avait abattu en 1981 un transporteur de troupes C 130 marocain à Gueltat Zemmour, au sud du Maroc.

Conçu dans les années 1950, le Lockheed C-130 Hercules est un avion de transport militaire américain utilisé principalement pour le transport aérien militaire dans une cinquantaine de pays.

Les marocains sont consternés face à l’ampleur de la catastrophe de ce crash, le plus meurtrier survenu dans le pays depuis le crash d’un avion de la RAM près de Tanger, faisant 106 morts, le 22 décembre 1973. En 1994 un autre crash d’un appareil de la Royal Air Maroc avait causé la mort de 44 passagers près d’Agadir.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
Une convoyeuse de fonds en fuite au Maroc avec 260.000 eurosUne convoyeuse de fonds en fuite au Maroc avec 260.000 euros
Une femme serait actuellement en fuite au Maroc après le vol de 260.000 euros à la compagnie de transports de fonds Loomis dans la région...
Le combat de Badr Hari et Patrice Quarteron annuléLe combat de Badr Hari et Patrice Quarteron annulé
Le combat entre le kick-boxeur marocain Badr Hari et le Français Patrice Quarteron vient d’être annulé. Voici pourquoi.
La Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à IsraëlLa Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à Israël
La productrice et réalisatrice marocaine Sanaa Hamri vient de signer, avec plus de 200 stars hollywoodiennes, dont Sylvester Stallone ou encore...
Alerte météo au Maroc : jusqu'à 47 degrés attendusAlerte météo au Maroc : jusqu’à 47 degrés attendus
Les températures devraient atteindre les 47 degrés au Maroc entre aujourd’hui et mercredi, prévient la direction de la météorologie nationale (DMN)...
Casablanca : Viol collectif sur une mineure après une rencontre FacebookCasablanca : Viol collectif sur une mineure après une rencontre Facebook
Trois personnes ont été arrêtées samedi par la police de Casablanca pour une sombre histoire de viol collectif sur une mineure de 16 ans, perpétré...
Une Marocaine séquestrée pendant 8 ans à l'aide d'un pitbullUne Marocaine séquestrée pendant 8 ans à l’aide d’un pitbull
Une femme séquestrée pendant 8 ans par son mari à Casablanca, vient d’être libérée par la police. Son bourreau de mari l’avait mise sous la surveillance...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014