>

Fin de l’opération Marhaba

16 septembre 2004 - 10h46
Fin de l'opération Marhaba

Cette mobilisation sur Hautes instructions Royales a atteint son objectif : assurer aux MRE passant leurs vacances au Maroc, l’assistance administrative et médicale nécessaire, tout particulièrement au cours de leur transit entre l’Europe et le Maroc par voie maritime, sans oublier l’aide qui leur a été fournie dans les aéroports concernés, note un communiqué de la Fondation.

Ce dispositif, dénommé Marhaba 2004, qui a pris fin le 10 septembre 2004, a été marqué par la visite du Souverain au port de Nador, le 10 juillet 2004.
Lors de cette visite, SM le Roi s’est enquis des conditions d’accueil et de retour des MRE, et des moyens mobilisés par tous les acteurs concernés pour assurer à la communauté marocaine établie à l’étranger, les services conformes à leurs attentes. Il y a lieu de souligner que le déploiement du dispositif mis en place par la Fondation a couvert l’Espagne (Almeria et Algesiras), la France (Sète et port Vendres) et l’Italie (Gènes et Naples).
Sur le plan national, la Fondation a concentré son action au niveau des portes d’entrée et des ports de Tanger, de Nador, d’AL Hoceima et Bab Sebta en plus des aéroports de Casablanca et d’Oujda. Par ailleurs, la Fondation a mis à la disposition de la Communauté marocaine trois aires de repos équipées à Larache, Asilah (Briech) et au carrefour à la sortie de Taourirt. A l’occasion de la phase retour, un nouveau site a été créé à Mallalyine (Tétouan), en direction de Bab Sebta. Pour mener à bien cette opération, la Fondation a mobilisé 400 assistantes sociales, 70 médecins et cadres paramédicaux et plusieurs volontaires pour assister les voyageurs.
Plus de 42 000 personnes ont bénéficié de l’assistance de la Fondation, depuis le 25 juin 2004. Cette assistance a porté sur les soins médicaux (près de 8000 cas), l’évacuation des blessés, le rapatriement des corps, le soutien aux familles suite à des accidents de la circulation, l’assistance en matière de transport ainsi que l’assistance en matière de formalités administratives. L’ensemble de ces opérations a été coordonné par un bureau central hébergeant également le centre d’appel opérationnel sept jours sur sept et 24 heures sur 24.
Les assistantes sociales chargées de la gestion de ce bureau ont été en mesure de guider les MRE dans leurs démarches, de les orienter vers les services concernés et de leur communiquer les informations utiles pour leur séjour au Maroc. Ce service a enregistré, depuis le 25 juin 2004, plus de 7.500 appels en provenance du Maroc et de l’étranger.
Connecté à l’ensemble des sites de la Fondation, ce bureau a pu ainsi, et au besoin, agir dans l’urgence pour gérer les problèmes qui ont pu survenir. Dans le souci d’apporter toute l’information nécessaire à la Communauté marocaine établie à l’Etranger, la Fondation a réalisé un ensemble de guides rédigés en six langues (arabe, français, espagnol, italien, néerlandais et allemand). Les intéressés ont pu les obtenir auprès des consulats, des agences bancaires en Europe, des agences de Royal Air Maroc et de ses partenaires, des agences et des sociétés de transports et sur les bateaux assurant la liaison entre l’Europe et le Maroc ainsi qu’au niveau de tous les sites de la Fondation. Ces guides comportent trois variantes, en l’occurrence un guide général, un guide pour les jeunes et un guide condensé sur les sites et les aires de repos de la Fondation. Et pour la phase « retour », la Fondation a mis en œuvre au profit de la Communauté marocaine à l’étranger, en concertation et coordination avec tous les acteurs concernés, un dispositif complémentaire, du 23 août au 6 septembre 2004, pour leur apporter assistance et confort lors du passage par les postes-frontières nationaux. Grâce à ce dispositif, les contrôles de police ont été assurés au niveau des aires de repos et des sites aménagés pour la circonstance, évitant ainsi les encombrements et les interminables files d’attente qui s’agglutinaient autrefois à Tanger et à Bab Sebta. Ainsi, les retards qui ont été enregistrés lors des années précédentes ont été considérablement réduits. Selon le communiqué de la Fondation, à l’exception de trois jours de la dernière semaine du mois d’août qui ont enregistré quelques retards à cause de la saturation du port de Tanger, le trafic retour est resté fluide.
En conclusion, les résultats enregistrés suite à l’opération Marhaba 2004 sont satisfaisants en attendant de faire bien mieux les années prochaines. Mais il faut signaler que cette réussite ne pouvait avoir lieu sans la synergie et l’esprit d’équipe dont on fait montre les différents acteurs. S’ajoute à cela la remarquable coordination entre l’Espagne et le Maroc, et la contribution efficace de l’ensemble des acteurs qui ont soutenu et assisté la Fondation Mohammed V dans l’accomplissement de ses missions.
Il s’agit particulièrement des services sociaux des Forces Armées Royales, la Gendarmerie royale, la Sûreté nationale et la Douane, l’ODEP, les capitaineries maritimes, le ministère des Affaires étrangères (services consulaires), le ministère de l’Equipement et des Transports, la Santé publique, Maroc Telecom, les compagnies maritimes, les autorités locales des villes et communes qui ont abrité les sites de la Fondation, l’ONDA, la RAM, les banques, les associations des MRE, les médecins, les infirmiers, les volontaires, les télévisions et la presse écrite nationale.

Mohamed BENKHALLOUK - Aujourd’hui le Maroc

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Une Marocaine sauve une vie à plusieurs milliers de kilomètres d'elle grâce à FacebookUne Marocaine sauve une vie à plusieurs milliers de kilomètres d’elle grâce à Facebook
Une jeune fille d’origine marocaine qui était en vacances au pays a pu sauver la vie d’une Canadienne au Québec grâce au réseau social Facebook. Cette...
Les Marocains de Belgique font les frais de l'affaire de la tuerie de BruxellesLes Marocains de Belgique font les frais de l’affaire de la tuerie de Bruxelles
Un député belgo-marocain du PS, en Belgique, vient d’être la victime d’attaques racistes en rapport avec l’affaire de la tuerie de Bruxelles, et plus...
Kamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocatKamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocat
Un hommage a été rendu mardi à la Maison Blanche à dix immigrants clandestins aux Etats-Unis, en tant que "Champions du changement", un programme...
Le vin halal bientôt commercialisé au MarocLe vin halal bientôt commercialisé au Maroc
Les spiritueux sans alcool étaient à l’honneur au Salon International de l’Agriculture de Meknès (SIAM 2014). La boisson halal a même séduit un large...
Aujourd'hui : Combat entre Badr Hari et Stefan Leko… un seul ira en finaleAujourd’hui : Combat entre Badr Hari et Stefan Leko… un seul ira en finale
Alors que Stefan Leko promet de massacrer Badr Hari, le Marocain pour sa part promet de l’assommer. Chacun a ses arguments. Ce combat est une...
Les plages propres au Maroc ... et les plages salesLes plages propres au Maroc ... et les plages sales
Plages propres et plages sales ! Ce qui se compte sur le bout des doigts, cette année, ce ne sont heureusement pas les plages propres. Inutile de...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014