>

France : Ils empêchent d’expulser les écoliers Sans-papiers

20 décembre 2006 - 19h57
France : Ils empêchent d'expulser les écoliers Sans-papiers

Partout en France, des citoyens refusent de fermer les yeux sur la reconduite de familles entières. Un mouvement qui va compliquer la tâche du candidat Sarkozy. « Nous allons installer des tentes devant le tribunal administratif ! » Catherine Tourier, de Réseau Éducation sans frontières à Lyon, ne plaisante même plus.

L’agenda de la semaine est très chargé : aujourd’hui, à 10h, un jeune Marocain arrêté à Bourg-en-Bresse conteste son arrêté de reconduite à la frontière ; à 15 heures, c’est une famille de Géorgiens qui est présente en France depuis plus de cinq ans et que le préfet de l’Ain veut expulser ; il y a aussi une famille d’opposants albanais ; demain, à 14h30, ce sera une jeune femme rom du Kosovo ; jeudi, à 15h30, c’est la famille Vasic, Rom du Kosovo... Et ce ne sont que les cas connus. En campant devant le tribunal, malgré le manque de pelouse, le réseau pourrait être présent de l’ouverture à la fermeture.

Lyon, Bobigny, Paris, Marseille, Lille... ne sont pas les seuls mobilisés en cette fin d’année. Il manquait mille reconduites, le mois dernier, au ministre candidat, pour pouvoir afficher le succès complet de sa guerre déclarée aux 25 000 « clandestins » illégaux, qui « n’ont pas vocation à rester sur le territoire » et montrer qu’il est le plus fort. Il devrait pourtant s’inquiéter : le nombre des voix xénophobes a peu de chance de gagner en importance quand l’inhumanité des expulsions rassemble autant d’opposants, ni « professionnels » ni « droit-de-l’hommistes » éthérés, à sa politique.

La carte de France que nous présentons ici n’a rien d’exhaustive. Nous n’avons sélectionné qu’une action par département, programmée entre le 15 novembre et demain. De plus, notre panorama de la solidarité ignore bon nombre de mobilisations : parce que les réseaux de résistance ne trouvent pas toujours le temps de communiquer et que les collectifs se créent au gré des décisions préfectorales. Ainsi, dans l’Allier, rien n’était signalé jusqu’à ce que des citoyens apprennent l’expulsion vers le Maroc de Fatima Charbi, une jeune étudiante. Liens personnels, mobilisation informelle, puis les résistances virtuelles se rencontrent, s’organisent et oeuvrent, aujourd’hui, pour le retour de la jeune fille.

L’Humanité - Émilie Rive

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Ramadan 2014 au Maroc : les horaires à retenirRamadan 2014 au Maroc : les horaires à retenir
Vous n’avez sans doute pas oublié de remettre vos pendules à l’heure GMT en reculant votre montre de 60 minutes depuis cette nuit, soit la veille du...
Mondial 2014 au Brésil : le drapeau marocain interdit ?Mondial 2014 au Brésil : le drapeau marocain interdit ?
Des Marocains voulant arborer le drapeau national lors du match ayant opposé mardi dernier l’Argentine à la Suisse au titre des huitièmes de finale...
Moulay Hicham aurait proposé 50 millions DH à un journaliste marocain pour "effriter le Royaume de Mohammed VI"Moulay Hicham aurait proposé 50 millions DH à un journaliste marocain pour "effriter le Royaume de Mohammed VI"
Le prince Moulay Hicham aurait proposé au journaliste marocain Abderrahim Ariri 20 millions de DH pour financer un journal quotidien, dont le...
La France offre trois avions de combat "Mirage F1B" au MarocLa France offre trois avions de combat "Mirage F1B" au Maroc
L’armée de l’air française vient de livrer à son homologue marocaine trois avions de combat "Mirage F1B". Les appareils rénovés avant d’être remis au...
Un djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu'il a décapitésUn djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu’il a décapités
Un djihadiste marocain identifié comme Mohamed Hamduch appartenant au réseau de Mustafa Maya Amaya, un réseau qui a été dissout en mars dernier, est...
Une politicienne française violée au nord du MarocUne politicienne française violée au nord du Maroc
Une touriste française de 45 ans violée récemment par un Marocain dans la ville de Ras El Ma, province de Nador, au nord du Maroc, a déposé une...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014