Recherche

Investissement : 10 milliards de dirhams pour le tourisme

17 juillet 2007 - 00h52 - Economie

Le Maroc continue de mettre toutes les chances de son côté pour voir réussir sa « Vision 2010 » et par là même promouvoir son secteur touristique et hôtelier. A cet effet, trois mémorandums d’entente ont été signés, lors d’une cérémonie organisée, vendredi 13 juillet, à la Primature sous la présidence du Premier ministre Driss Jettou, et en présence du ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, du ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri, et le président de BMCE Bank, Othmane Benjelloune, ainsi que les responsables des fonds d’investissement signataires.

Ces mémorandums prévoient l’instauration de trois fonds d’investissement touristiques, portés par des géants de la place financière marocaine.

Budget de l’opérations : plus de 10 milliards de dirhams, dont près de 6 milliards en fonds propres. Ces fonds seront injectés dans la mise en place d’unités hôtelières sur les zones d’aménagement touristiques concernées par les plans Azur et Mada’in. Aux grandes fins, les grands moyens. Ce qui justifie largement le choix de ces investissements par les trois banques en question. Le premier mémorandum a été signé avec le fonds d’investissement « H Partners », créé par Attijariwafa bank. Celui-ci table sur un investissement de plus de 6,5 milliards de dirhams dont 2,5 milliards de dirhams constituent des fonds propres. Le deuxième mémorandum, lui, a été validé avec « Maghreb Siyaha Fund » du groupe BMCE Bank. Dans le cadre de cet accord, il s’agit d’une enveloppe de plus de 6 milliards de dirhams dont 2,5 milliards de fonds propres. Quant au troisième mémorandum, il a été scellé avec la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), qui allouera plus de 2 milliards de dirhams à ce projet, dont 700 millions de dirhams proviennent de ses fonds propres.

Ce sont donc des investissements de taille qui iront dans un secteur mis en avant-garde dans les priorités de développement du Maroc. Déjà, lors de la septième édition des Assises du tourisme, tenue à Fès les 28 et 29 avril dernier, l’intérêt de ces fonds avait été mis en exergue pour la contribution qu’ils pourront apporter.

Ce sera, pour les trois fonds, une mission d’accompagnement, si ce n’est de drainage, des plans nationaux pour la promotion de la destination « Maroc ». Le plan « Azur », qui est la traduction par excellence de la « Vision 2010 », est un vecteur très ambitieux pour ces investisseurs, puisqu’il est axé sur six stations balnéaires dites « de nouvelles générations » de grand intérêt et à grand potentiel (Saidia, Lixus, Mazagan, Taghazout, Mogador et la Plage Blanche).

Le deuxième vecteur est tout aussi prometteur : plan « Mada’in ». Conçu initialement pour la création de plus de 75.000 lits hôteliers, ce plan s’étale sur huit programmes à réaliser sur des villes- phares telles que Tanger, Tétouan, Rabat, Casablanca, Fès, Meknès, Ouarzazate, Zagora et Agadir. L’objectif de ce plan est de permettre le repositionnement et l’extension de huit destinations touristiques existantes.

Aujourd’hui le Maroc - Meriem Allam

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact