Recherche

Le roi Mohammed VI invité officiellement au sommet de l’UMA à Alger

16 décembre 2003 - 21h41 - Monde

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelaziz Belkhadem, a officiellement remis mardi au roi Mohammed VI du Maroc à Marrakech une invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, à participer au sommet des chefs d’Etat de l’Union du Maghreb arabe (UMA), prévu les 23 et 24 décembre à Alger.

On précisait toutefois de source diplomatique que la tenue d’un tel sommet à cette date était « hautement improbable » en raison des tensions persistantes entre Alger et Rabat sur la question du Sahara-Occidental.

Le roi Mohammed VI n’a toujours pas donné de réponse quant à sa participation au sommet d’Alger dont la tenue « d’ici la fin de l’année » avait été souhaitée par le président Bouteflika à Tunis le 5 décembre.

Le souverain marocain avait déjà décliné une précédente invitation à Alger en juin 2002, entraînant le report sine die d’un hypothétique sommet de l’UMA, une structure moribonde née en 1989 et regroupant les cinq pays du Maghreb : Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye. Aucun sommet de l’UMA n’a pu être organisé depuis 1994, date de la fermeture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie.

La relance de l’UMA était l’un des objectifs diplomatiques affichés par Abdelaziz Bouteflika dont le premier mandat présidentiel s’achève en mars. « L’UMA est à mettre au frigo », avait estimé pour sa part le dirigeant libyen, Moammar Kadhafi, le 6 décembre, lors d’un sommet euro-maghrébin organisé à Tunis.

Le Maroc et l’Algérie s’affrontent depuis 1975 sur la question du Sahara-Occidental, une ancienne colonie espagnole annexée par Rabat en 1975 et dont l’indépendance est revendiquée par les rebelles indépendantistes du front Polisario, soutenus, armés et hébergés par l’Algérie.

Ce conflit territorial paralyse depuis plus d’un quart de siècle toute tentative d’intégration régionale du Maghreb.

Source : AP

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact