>

Libération des 243 détenus marocains à Tindouf

15 août 2003 - 20h55
Libération des 243 détenus marocains à Tindouf

Après l’annonce jeudi soir de la libération de 243 marocains détenus à Tindouf dans le sud algérien, le ministère des affaires étrangères et de la coopération a rendu public le communiqué suivant

" Le gouvernement de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, prend note de l’annonce faite le 14 Août 2003 de la libération prochaine de 243 détenus marocains à Tindouf, dans le sud algérien .

Tout en se réjouissant du retour des 243 marocains dans leur pays et auprès de leurs familles, le Royaume du Maroc voudrait faire part des observations suivantes :

  •  Le recours, une fois de plus, à la libération par tranche de détenus marocains confirme la démarche immorale et condamnable adoptée par les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume en violation flagrante du droit international humanitaire et des résolutions du conseil de sécurité des Nations Unies notamment celle 1495 du 31 Juillet 2003.
  •  L’exploitation médiatique qui accompagne chaque fois ces libérations partielles procède à l’évidence d’une politique d’instrumentalisation de la tragédie des détenus marocains à des fins bassement politiques et propagandistes, loin de toute considération humanitaire.
  •  Le Maroc relève ainsi la référence appuyée devenue systématique à l’action du gouvernement espagnol et s’interroge sur les réelles motivations et arrières pensées qui se cachent derrière l’insistance à préciser que cette libération fait suite " à une nouvelle sollicitation du Chef du gouvernement espagnol, José Maria Aznar ", alors qu’il s’agit là d’une demande formelle et explicite de la communauté internationale dans son ensemble.
  •  Le Gouvernement de SM le Roi voudrait rappeler que les détenus de Tindouf sont les plus anciens du monde. Ils vivent depuis plus de 25 ans dans des conditions inhumaines tragiques que le Comité International de la Croix Rouge (CICR) à décriées à maintes reprises.
  •  Dès lors, le Maroc ne peut que rejeter cette interprétation tendancieuse de la résolution 1495 du 31 Juillet 2003 demandant instamment aux séparatistes de libérer sans plus tarder tous les détenus qui leur restent et exige la libération immédiate, totale et sans condition de tous ses ressortissants.
  •  Le Maroc exhorte également la communauté internationale à intervenir auprès du pays hôte, l’Algérie, en vue de respecter et faire respecter le droit humanitaire sur son territoire conformément à l’article premier , commun aux quatre conventions de Genève du 12 Août 1949 auxquelles ce pays à souscrit. "

    MAP



  • Ces articles peuvent vous intéresser
    4 ans de prison requis contre Badr Hari4 ans de prison requis contre Badr Hari
    Le ministère public néerlandais a requis une peine de 4 ans de prison, dont une année avec sursis, contre le boxeur marocain Badr Hari pour...
    La fillette marocaine séquestrée dans la forêt amazonienne a été abusée sexuellementLa fillette marocaine séquestrée dans la forêt amazonienne a été abusée sexuellement
    La jeune fille marocaine découverte dans la forêt amazonienne 7 mois après sa disparition a été abusée sexuellement par son agresseur. Grover Morales,...
    Karim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoireKarim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoire
    Karim Zaz, ancien directeur de l’opérateur téléphonique marocain Wana, arrêté mardi par la police judiciaire à Casablanca, pour sa prétendue implication...
    Yassine Aunay, Marocain abattu en France à sa sortie de prisonYassine Aunay, Marocain abattu en France à sa sortie de prison
    Un français d’origine marocaine a été abattu lundi par des inconnus sur l’autoroute A7, à hauteur de Lançon-de-Provence, dans le sud de la France....
    Où va le prince Moulay Hicham ?Où va le prince Moulay Hicham ?
    "Journal d’un prince banni", livre dans lequel le prince Moulay Hicham, cousin du Roi Mohammed VI, étale notamment ses affaires de famille, ne...
    Le Roi Mohammed VI espionné par la NSA ?Le Roi Mohammed VI espionné par la NSA ?
    Mohammed VI, Roi du Maroc, ferait partie des chefs d’Etat qui auraient été espionnés par l’agence américaine de renseignement "NSA", si l’on en croit...


    Les rubriques de Bladi.net

    CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

    Bladi.net

    A proposContactPublicité
    › Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

    Web Statistics