>

« Mon mari était plus croyant que moi »

15 avril 2007 - 00h32
« Mon mari était plus croyant que moi »

Les couples interconfessionnels et mixtes sont en hausse... A l’heure du choix d’une religion pour les enfants, c’est souvent le plus croyant qui l’emporte.

« Avec mon futur mari, nous avons beaucoup discuté de nos religions respectives et de l’éducation que nous donnerions à nos enfants. Je suis protestante, mais opposée à certains dogmes. Alors que mon mari, musulman, est un croyant convaincu. Il me paraissait plus simple d’élever nos enfants dans sa foi plutôt que de leur transmettre mes doutes. » Monica, d’origine suédoise, mariée depuis quinze ans à Lhassane, un Marocain, affirme que ses enfants sont plutôt « fiers d’être musulmans ».

Résidents à Tolochenaz (VD), ils ont fréquenté l’école coranique, font leurs prières et se rendent « parfois » la mosquée. Mais Monica sait que ses ados seront amenés une fois adulte à faire des choix, comme celui du port du voile pour sa fille, susceptibles de changer le regard des autres. Monica l’admet, les autres couples mixtes qu’elle connaît et qui durent sont ceux qui n’ont pas pris à la légère les questions culturelles et religieuses et qui en ont parlé assez tôt. Isabelle Levy, formatrice en milieu hospitalier en France et qui vient de sortir un ouvrage sur les couples mixtes*, admet que même si l’on n’est pas pratiquant « certains traits culturels ressurgissent au moment de la naissance des enfants. Sans compter la pression des familles ».

Y a-t-il des religions qui s’harmonisent mieux que d’autres ? Oui, dit Isabelle Levy, le judaïsme et l’islam sont plus proches dans leurs rites que de toute autre religion. Mais face aux unions mixtes, aucune religion n’est vraiment bienveillante. Rien n’est fait pour donner des éléments des deux cultures. Et même dans les couples interconfessionnels catholiques-protestants, « c’est souvent l’ignorance de l’autre qui domine » explique Véronique Mettaz, qui a élevé ses quatre enfants dans les deux confessions. « Rien d’œcuménique n’est vraiment proposé. Il faut faire les démarches tous seuls. »

Francesca Argiroffo - RSR

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Maroc révèle le lieu du crash de l'avion d'Air AlgérieLe Maroc révèle le lieu du crash de l’avion d’Air Algérie
Le Maroc est le premier pays à avoir localisé le lieu du crash de l’avion d’Air Algérie, disparu peu après son décollage de l’aéroport de Ouagadougou,...
La prison au Maroc ressemble à un « camp de concentration La prison au Maroc ressemble à un « camp de concentration
Libéré de la prison de Marrakech après plusieurs jours de détention pour pratiques homosexuelles, le citoyen britannique Ray Cole décrit la prison...
Effondrement d'immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangementsEffondrement d’immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangements
Un responsable de l’Agence urbaine de Casablanca a fait bénéficier une personne de son entourage d’un appartement, en glissant son nom sur la liste...
Des djihadistes regrettent et veulent revenir au MarocDes djihadistes regrettent et veulent revenir au Maroc
Des djihadistes marocains en Syrie et en Irak ont émis le souhait de revenir au Maroc si les autorités leur promettent de n’engager aucune procédure...
L'armée de l'air marocaine en état d'alerte ? L’armée de l’air marocaine en état d’alerte ?
Les Forces armées royales (FAR) sont en état d’alerte maximale. Celles-ci viennent de déployer des défenses anti-aériennes, dont des lance-missiles...
Le Maroc n'est pas à l'abri des tsunamisLe Maroc n’est pas à l’abri des tsunamis
Les efforts entrepris ces dernières années au niveau des systèmes d’alerte contre les tsunamis au Maroc ont, semble-t-il, commencé à porter leurs...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014