Recherche

Le Maroc aurait refusé les conditions imposées par le CCG

28 août 2011 - 16h25 - Maroc

L’adhésion du Maroc au Conseil de Coopération des pays du Golfe (CCG) décriée par plusieurs pays membres de ce groupement, aurait été au départ soumise à trois conditions que le Maroc aurait catégoriquement refusé.

Les pays membres du CCG auraient en effet exigé que les Marocains n’aient pas le droit de résider ni d’entrer dans ces pays sans visas. De plus, les MRE n’auraient pas non plus eu le droit d’accéder à la propriété dans les six pays membres du CCG : l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

L’information rapportée par le journal électronique saoudien Elaph, qui cite des sources proches de ce dossier, nous apprend également que les pays membres du CCG se seraient rétractés par la suite en proposant au Maroc des conditions avantageuses à ses ressortissants par rapport aux autres nationalités résidant dans ces pays, dont la facilitation de l’accès à la propriété et l’obtention de visas.

En plus des acquis politiques pour les pays membres du CCG, l’adhésion du Maroc pourrait être bénéfique aux Marocains en raison des opportunités d’emplois dans les pays du golfe.

L’initiative, peu appréciée par l’Algérie, jouirait désormais d’un consensus au sein des pays du CCG, qui devraient se réunir à Djeddah, en Arabie Saoudite, courant septembre pour étudier les possibilités d’adhésion du Maroc et de la Jordanie.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact