>

Mon nom est chômage : Le racisme des entreprises

4 juin 2002 - 00h36
Mon nom est chômage : Le racisme des entreprises

Selon un rapport adopté mercredi 29 mai par le Conseil économique et social français, la discrimination raciale en France se vérifie au quotidien dans le monde du travail, où ce qu’on surnomme "le plafond de verre" bloque l’acès des jeunes diplômés issus de l’immigration aux portes des entreprises.

On a parlé de la montée de l’extrême droite dans le domaine politique, pourtant point n’est besoin de voter FN pour exprimer sa xénophobie. Les employeurs français ont choisi leur arme : le recrutement. Ou plutôt le non recrutement ! Dans son rapport d’étude, Mouna Viprey, chercheuse à l’Institut de recherche économique et sociale (IRES) dénonce les pratiques d’une " réalité extra - économique, non rationnelle".

Cette réalité conduit à un taux de chômage des jeunes diplômés issus de l’immigration de 11%, soit le double du taux de chômage des jeunes diplômés nés de parents français, et ce plus spécifiquement dans le milieu des cadres, pour qui le taux de chômage est deux fois plus élevé que celui de la moyenne de la population active nationale. Toutefois, il est difficile de démontrer la discrimination, car les victimes sont souvent naturalisées et ne se distinguent donc pas en tant qu’étrangers dans les statistiques.

Ce phénomène a mené à une dérive inquiétante, celle de la négation de l’identité, que proposent les dispositifs d’accueil et d’aide à la recherche de l’emploi (ANPE, mission locale, CIO) en invitant les jeunes à la nomination trop typée à changer de prénom sur les papiers de candidature.

Pour remédier à cette discrimination, SOS Racisme, associée à une dizaine de grandes entreprises françaises, a décidé de lancer, à la rentrée 2002, une opération d’embauche préférentielle de jeunes des quartiers, avec le slogan "A votre tour de dégoter un Zidane".

Cependant, il serait bon de se demander si cette préférence ne risque pas de déplaire à ces jeunes qui revendiquent leur droit au travail et leurs compétences durement acquises au même titre que les autres diplômés, et non la complaisance.

Source : 2m.tv

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Un hameau est à vendre en France, des Marocains intéressésUn hameau est à vendre en France, des Marocains intéressés
Depuis la décision du maire de Chartrier-Ferrière (Corrèze - France), de vendre un hameau composé de 8 maisons construites au XIXè siècle, des...
Une candidate à Miss Belgique d'origine marocaine se plaint de racismeUne candidate à Miss Belgique d’origine marocaine se plaint de racisme
Une victime collatérale de l’affaire Charlie Hebdo ou simplement une mauvaise perdante ? Kawtar Riahi Idrissi en est sûre et elle le dit...
Vidéo : arrestation spectaculaire d'un trafiquant de drogueVidéo : arrestation spectaculaire d’un trafiquant de drogue
Après une course-poursuite avec la police et les gendarmes, un trafiquant de drogue a été arrêté sur l’autoroute. Vidéo de l’arrestation en live...
Photo : les princesses au dîner officielPhoto : les princesses au dîner officiel
Un dîner a été offert par le Roi Mohammed VI, hier, en l’honneur du président ivoirien Alassane Ouattara et de son épouse à l’occasion de leur visite...
Photo : le Roi Mohammed VI à ParisPhoto : le Roi Mohammed VI à Paris
Actuellement à Paris pour une visite privée, le Roi Mohammed VI a été pris en photo dans une rue de la capitale avec un jeune...
Le Maroc, destination dangereuse pour les femmes Le Maroc, destination dangereuse pour les femmes
Le Maroc figure parmi les destinations les plus dangereuses pour les femmes. C’est du moins ce qui ressort d’un top établi par le journal anglais...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015