>

Perpignan : la faim pour « purifier » les enfants

11 avril 2009 - 14h19
Perpignan : la faim pour « purifier » les enfants

Vendredi 10 avril, à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), à une dizaine de kilomètres de Perpignan, un adolescent rachitique et grelottant erre, fouille dans les poubelles, le visage ensanglanté. Un riverain, très vite conscient du malaise, secourt le jeune garçon et prévient aussitôt les autorités.

L’adolescent âgé de 16 ans avoue aux enquêteurs « avoir été frappé par sa mère pour avoir volé une poignée de sucre dans la cuisine ». Un récit qui pousse les gendarmes à effectuer une perquisition au domicile de la famille, un appartement de la cité du Puig occupé par les parents du garçon ainsi que ses sept frères et sœurs. La découverte est glaçante. Les enfants montrent tous de graves signes de malnutrition. L’adolescent recueilli ne pèse que « 32 kilos pour 1,65 m, alors que deux de ses sœurs, âgées respectivement de 13 et 15 ans, n’affichent que 22 kg sur la balance. » Tous trois ont été hospitalisés d’urgence afin de suivre un régime hyperprotéiné.

Mis en examen lundi, puis incarcérés le lendemain à la maison d’arrêt de Perpignan, pour « privation de soins et d’aliments à enfants », les parents, quinquagénaires d’origine marocaine, seront soumis à une expertise psychiatrique et encourent une peine de sept ans de prison.

Le père a expliqué ces sévices lors de la garde à vue, en assénant qu’il était « important de respecter le Coran et la spiritualité ». Selon lui, « les enfants sont habités par le mensonge, il faut les purifier. L’amaigrissement est le signe de la réussite ». Le procureur de la République de Perpignan, Jean-Pierre Dréno, a cependant qualifié d’« illuminé » le père de famille, au motif que « les faits vont bien au-delà de la pratique religieuse. Il ne s’agit nullement d’un islam radical, mais plutôt d’une dérive sectaire, où un personnage central détient la vérité et l’impose de manière violente à ses proches ».

L’avocate du père, Me Barrère, a indiqué que la famille disposait « de 25 kilos de riz et de semoule par mois, ainsi que de 2 kg de poulet et d’agneau. » Selon les éléments du dossier, les revenus du couple se limitent à 1 500 euros de prestations sociales par mois, auxquelles s’ajoutent 300 euros du père, vendeur ambulant de produits bio.

Source : Libération.fr - Willy Le Devin

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Une plage marocaine parmi les plus belles plages du mondeUne plage marocaine parmi les plus belles plages du monde
Voilà un nouveau classement qui devrait ravir les plus chauvins d’entre nous. Une plage marocaine vient d’être élue parmi les plus belles plages du...
Le chanteur de Led Zeppelin raconte la corruption des gendarmes marocainsLe chanteur de Led Zeppelin raconte la corruption des gendarmes marocains
Il n’y a pas que les petites gens qui sont confrontées à la corruption au Maroc. Le célèbre chanteur du groupe Led Zeppelin, Robert Plant, en a fait...
Egypte : Laïla ghofrane s'écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa filleEgypte : Laïla ghofrane s’écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa fille
La chanteuse marocaine Laïla ghofrane est « aux anges » après la mise à mort du meurtrier de sa fille et d’une de ses amies égyptiennes. En effet, ce...
Des Marocains en prison pour avoir mangé et bu de l'alcool pendant le ramadanDes Marocains en prison pour avoir mangé et bu de l’alcool pendant le ramadan
Cinq jeunes marocains ont été condamnés vendredi à six mois de prison ferme chacun pour ivresse sur la voie publique et pour avoir mangé en plein...
Polémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s'occuper de leurs foyersPolémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s’occuper de leurs foyers
L’appel adressé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux femmes marocaines, les invitant à abandonner leur emploi hors de la maison pour...
Effondrement d'immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangementsEffondrement d’immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangements
Un responsable de l’Agence urbaine de Casablanca a fait bénéficier une personne de son entourage d’un appartement, en glissant son nom sur la liste...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014