>

Le Maroc aura son régime auto-entrepreneur en 2014

15 décembre 2013 - 15h14
Le Maroc aura son régime auto-entrepreneur en 2014

L’examen du projet de loi relatif au statut de l’auto-entrepreneur au Maroc est dans ses phases finales au niveau gouvernement, qui devrait le soumettre au Parlement avant janvier 2014, a affirmé Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport à Bladi.net.

Le projet de loi qui devrait être adopté par le Parlement et mis en oeuvre début 2014, concernera à terme environ trois millions de Marocains, exerçant pour la plupart des professions informelles, et dont la rentabilité annuelle ne dépasse pas 500.000 DH pour les activités commerciales, industrielles et artisanales, et 200.000 DH, pour les prestations de services.

Le texte permettra aux unités informelles de travailler dans la légalité, tout en bénéficiant d’importants avantages juridiques, fiscaux et sociaux, simplifiant ainsi l’accès des jeunes au marché du travail, en encourageant l’auto-emploi et l’esprit entrepreneurial.

Le gouvernement compte dans un premier temps toucher entre 600.000 et 700.000 personnes, explique Najib Boulif. La mesure vise à réduire le poids de l’économie informelle, qui constitue une concurrence déloyale aux unités formelles, privant ainsi le budget d’importantes ressources.

Le statut juridique dédié à l’auto-entrepreneur, permettra à celui-ci d’exercer une activité professionnelle indépendante, à des coûts minimes. Les procédures administratives relatives à la création de l’entreprise individuelle seront également simplifiées.

L’auto-entrepreneur qui bénéficiera également d’un régime de couverture sociale adapté à sa situation, pourra désormais avoir accès aux financements, à la formation et à la mise en réseau.

Régime de l’auto-entrepreneur au Maroc :

  •  Dispense d’inscription au registre de commerce.
  •  Assouplissement des contraintes de domiciliation et la dématérialisation des procédures, (la déclaration, cessation d’activité et la radiation).
  •  Simplification et assouplissement des procédures de création, de cessation d’activité, de radiation et de réinscription.
  •  Unicité des démarches "formulaire et interlocuteur unique".
  •  Cadre fiscal et social incitatif.
  •  Une comptabilité simplifiée de caisse.
  •  Exonération de charges
  •  Régime de couverture social adapté.



  • Ces articles peuvent vous intéresser
    Corruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniatureCorruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniature
    Quatre délégués des terres ethniques (communales)*, une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et un Caïd de la région d’Oulad Tayeb, province de...
    Des fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à RabatDes fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à Rabat
    Plusieurs dizaines de jeunes filles âgées de 9 à 11 ans, pensionnaires d’un orphelinat de Rabat, étaient exploitées sexuellement dans des orgies...
    Maroc - Polisario : la guerre du pétroleMaroc - Polisario : la guerre du pétrole
    Le Polisario vient d’accorder une licence d’exploitation au groupe britannique Rio Red Petroleum Ltd, pour explorer des "gisements de pétrole et de...
    Des Marocains se plaignent de l'appel à la prière à CasablancaDes Marocains se plaignent de l’appel à la prière à Casablanca
    Des Marocains se seraient plaints des appels à la prière diffusés par certaines mosquées de Casablanca. La délégation du ministère des Habous et des...
    Pressé d'arriver au Maroc, un couple arrêté à 225 km/h sur une autoroute en FrancePressé d’arriver au Maroc, un couple arrêté à 225 km/h sur une autoroute en France
    Un couple en partance pour le Maroc a été flashé à 225km/h dans la nuit de samedi à dimanche à Vinassan, dans le sud de la France. Raison invoquée : le...
    Un député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituéesUn député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituées
    Un député du Bahreïn en mission au Maroc a refusé de retourner dans son pays avec la délégation officielle qui l’accompagnait, sous prétexte qu’il...


    Les rubriques de Bladi.net

    CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

    Bladi.net

    A proposContactPublicité
    › Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

    Web Statistics