Recherche

Taïeb Fassi Fihri explique l’ampleur des réformes

3 avril 2011 - 20h00 - Maroc

Selon le ministre des Affaires extérieures, Taïeb Fassi Fihri, "la monarchie est le seul moyen d’unifier toutes les composantes ethnique, religieuse et linguistique du Maroc et tous les Marocains préfèrent vivre sous ce parapluie".

S’exprimant lors du think tank américain Brookings Institution en date du 23 mars, le ministre a expliqué que "la Défense et les Affaires étrangères vont rester sous la main du Roi, puisqu’ils garantissent l’unité du pays. Le sommet de l’État continuera à gérer ces deux départements avec des personnes membres du gouvernement".

Ce dernier a aussi précisé que la justice sera complètement dépendante de l’exécutif et du législatif après un an, bien que les jugements continueront à être rendus au nom du Roi.

Toujours selon le ministre, la régionalisation avancée, entamée bien avant les manifestations, veillera au respect de la démocratie puisque "la démocratie commence au niveau local". Taïeb Fassi Fihri a aussi exprimé ses craintes quant à une recrudescence d’actes terroristes au Maroc si les révoltes continuent.

Finalement n’aura pas été abordée la question de la langue amazighe, mais le ministre insiste sur le fait qu’après la réforme, le pouvoir de l’exécutif va s’élargir car le Roi va "déléguer" plusieurs prérogatives au gouvernement.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - A Propos - Contact