>

Tourisme : Le Maroc malmené par la Turquie

12 juin 2008 - 18h49
Tourisme : Le Maroc malmené par la Turquie

Si l’heure est à l’union entre voisins, en matière de tourisme, c’est chacun pour soi. Aussi, la bataille fait rage entre les différents pays méditerranéens. Le Maroc est confronté à l’offensive des opérateurs canariens. En effet, le profil des îles Canaries, en termes de marchés émetteurs et d’atouts touristiques, en fait une destination concurrente à ne pas négliger, considèrent les observateurs. Car elle partage avec le Maroc une bonne partie de ses marchés prioritaires.

Avec 2,7 millions d’arrivées contre 1,4 million seulement pour le Maroc enregistrées lors du premier trimestre 2008, nos voisins insulaires affichent clairement leur suprématie. D’autant plus que leur taux de croissance est toujours en progression soit 7% de plus que l’année dernière à la même date.

Le Maroc a tout intérêt à doubler d’effort afin de fidéliser sa clientèle habituelle car les émules se font nombreux. Mis à part les îles Canaries, il faut compter la Tunisie, l’Egypte, la Turquie, la Croatie et Chypre. Malgré l’importante régression qu’a connue le marché national au mois de février dernier (10% de baisse de réservation), il s’est vite rattrapé et a enregistré une progression de 16% par rapport à l’année dernière à la même date. Le taux de croissance chez nos voisins tunisiens est beaucoup plus bas que le nôtre, il tourne autour de 6% seulement. La Tunisie affiche un million de touristes, pendant le premier trimestre 2008, se rapprochant ainsi du marché national. Mais en termes de revenus, les Tunisiens sont loin derrière. Le Maroc a réalisé 1 milliard d’euros de recettes contre 277 millions pour les Tunisiens.

La concurrence devient, par contre, beaucoup plus rude, lorsqu’on se frotte au mastodonte turc. La Turquie mène la course avec ses 3 millions de touristes contre 2,5 l’année précédente avec un taux de croissance musclé, près de 15%. Pour suivre la cadence, le Maroc se doit de peaufiner ses prestations pour fidéliser sa clientèle et en gagner une nouvelle.

Source : L’Economiste - Amira Khalfallah

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"
L’Agence américaine de coopération internationale aidera les forces de police marocaines à développer leur action sur le terrain pour combattre la...
Abdelilah Benkirane victime d'une tentative de meurtre en FranceAbdelilah Benkirane victime d’une tentative de meurtre en France
Abdelilah Benkirane a été victime d’une tentative de meurtre en France , alors qu’il sortait d’une mosquée, a révélé le chef du gouvernement marocain...
Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition
Le Maroc figure parmi les pays en risque de déperdition dans le rapport réalisé par le magazine américain "Foreign Policy" en partenariat avec le...
La famille royale marocaine fête le mariage de Lalla SoukaïnaLa famille royale marocaine fête le mariage de Lalla Soukaïna
Lalla Soukaïna, fille de la princesse Lalla Meryem, sœur aînée du Roi Mohammed VI, a célébré son mariage avec Mehdi Regragui, mercredi à Rabat. La...
Astuces pour suivre gratuitement la Coupe du monde de football 2014Astuces pour suivre gratuitement la Coupe du monde de football 2014
Le public marocain innove pour suivre les matchs de la Coupe du monde de football, qui commence jeudi au Brésil. beIN Sports, détenteur des droits...
"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan
Une fausse information concernant un prétendu virus "colonat" qui contaminerait les dattes circule à la vitesse grand V parmi les musulmans de...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014