>

Allemagne : non au déchirement des familles marocaines du sud

13 mars 2002 - 20h56
Allemagne : non au déchirement des familles marocaines du sud

La communauté marocaine en Allemagne a dénoncé dimanche après-midi, lors d’un rassemblement à Hilden (région de Duesseldorf) la nouvelle proposition algérienne sur la partition des provinces marocaines du sud, qu’elle inscrit au titre d’ un nouveau complot contre l’intégrité territoriale du Royaume.

Ce rassemblement avait été tenu à l’appel de la Ligue des associations marocaines d’Allemagne, en présence de plusieurs dizaines de Marocains, venus de l’ensemble de la Rhénanie du nord-Westphalie (ouest), dont des dirigeants du mouvement associatif de Marocains originaires des provinces du Sud et d’anciens résistants. Cette proposition, qui constitue une nouvelle source de division et de déchirement de familles marocaines du Sud , a suscité rejet et désapprobation.
Les différentes composantes de la communauté marocaine se sont élevées contre cette proposition qui constitue, selon elles, une nouvelle manœuvre des autorités algériennes contre l’unité et l’intégrité territoriale du Royaume. Elles ont accusé les autorités algériennes de vouloir saper la construction maghrébine et le rapprochement entre les peuples du Maghreb, notamment les peuples marocains et algériens, qui sont unis par l’histoire, la résistance commune contre le colonialisme et le destin commun. Cette proposition, ont estimé tous les intervenants, va à l’encontre des idéaux unitaires maghrébins et des règles de bon voisinage. La question du Sahara est une affaire de tous les Marocains, qu’ils soient à l’intérieur du pays ou à l’étranger, a souligné le président de la Ligue des associations marocaines d’Allemagne, Mohamed Haimami. Le Sahara ne peut être l’objet ni de chantage, ni de marchandage , a-t-il martelé.
Le but des autorités algériennes, a-t-il estimé, est de proposer une nouvelle alternative à la proposition du plan de paix de l’ancien secrétaire d’Etat américain, James Baker, qui avait préconisé l’autonomie sous la souveraineté marocaine des provinces marocaines du sud, un statut qui s’inscrit désormais dans le cadre de la nouvelle politique de régionalisation, entreprise par le Maroc. Pour M. Haimami, les autorités algériennes n’ont apparemment tiré aucune leçon de l’histoire récente, car les Marocains, qui s’étaient mobilisés en masse pour la marche verte, se tiennent toujours prêts, comme hier, pour relever tous les défis et contrer les complots qui viseraient l’intégrité territoriale du Royaume . La proposition algérienne est également jugée irresponsable , en ces temps de regroupements au niveau mondial, impliqués par la mondialisation. La communauté marocaine en Allemagne, comme lors de la décennie 70-80, demeure mobilisée pour la défense de la patrie, avait souligné Haimami. Le fait de nous retrouver à plusieurs centaines de kilomètres de notre pays ne constitue pas pour nous un empêchement pour nous réunir et nous exprimer sur un sujet qui nous tient à cœur , a indiqué, pour sa part, Mohamed Assila, président d’une Association de Duesseldorf. Outre nos obligations professionnelles, nous remplissons individuellement, en fidèles sujets de S.M. le Roi, unis de Tanger à Lagouira, un rôle de représentation de notre pays à l’étranger, a-t-il ajouté.
Selon lui, l’histoire du Maroc, sa position géographique, sa stabilité et l’unité qui a toujours été scellée autour de la monarchie ont été à travers l’histoire des sources de convoitises des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc. Le Maroc, a-t-il rappelé, compte parmi les siens plusieurs martyrs, tombés pour l’indépendance de l’Algérie qui, paradoxalement, depuis des années, finance et entretient un mouvement séparatiste sur son territoire, reprenant à son compte la politique coloniale de morcellement du Maroc, amorcée au début du siècle.
Le Maroc, fort de ses droits, continuera sa résistance à cette stratégie qui, aujourd’hui, a révélé au monde entier, les vertitables desseins des autorités d’Alger de disposer d’un couloir sur l’Altantique.

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Contrôle du Roi Mohammed VI : le sénateur Yahya Yahya démissionneContrôle du Roi Mohammed VI : le sénateur Yahya Yahya démissionne
Le sénateur marocain Yahya Yahya vient de démissionner de son poste pour protester contre le silence des officiels marocains, notamment les...
Immigration au Canada : les nouveautés à connaîtreImmigration au Canada : les nouveautés à connaître
Le Canada prévoit de mettre en place un nouveau système d’immigration à destination des travailleurs qualifiés à partir de 2015. Ce système devra...
Discours du Roi Mohammed VI du 30 juillet 2014Discours du Roi Mohammed VI du 30 juillet 2014
Le Roi Mohammed VI a adressé un discours à la nation aujourd’hui à l’occasion de la fête du trône, coïncidant cette année avec la quinzième année de son...
Espagne : l'histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au cinéEspagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné
C’était prévisible. Le film El Niño, qui raconte l’histoire du narco-trafiquant marocain Mohamed Taieb El Ouazzani, alias El Nene, cartonne au cinéma...
Maroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogéMaroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogé
La publication d’une photo le montrant avec son « 4x4 Mercedes » de fonction aura finalement précipité son départ. Le maire de Sidi Slimane, Hicham...
Kamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocatKamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocat
Un hommage a été rendu mardi à la Maison Blanche à dix immigrants clandestins aux Etats-Unis, en tant que "Champions du changement", un programme...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014