>

Driss Basri de retour au Maroc

19 mars 2005 - 01h18
Driss Basri de retour au Maroc

Les autorités marocaines ont accordé vendredi leur feu vert au retour dans le royaume de l’ancien ministre de l’Intérieur Driss Basri, privé de passeport depuis mars 2004 et installé depuis cette date sans titre de séjour régulier à Paris.

Ex-homme fort du régime de Hassan II, dont il fut le secrétaire d’Etat puis le ministre de l’Intérieur de 1974 à 1999, Driss Basri « s’apprête à quitter la France et regagner le Maroc après avoir obtenu un passeport », ont déclaré vendredi à l’Associated Press des sources officielles marocaines ayant requis l’anonymat.
Ce passeport a été visé et délivré par l’ambassade du Maroc à Paris.
« Driss Basri a saisi l’occasion du séjour en France du roi Mohammed VI pour solliciter l’obtention du renouvellement de son passeport pour rentrer au pays », précisent les mêmes sources.
Agé de 67 ans, limogé de ses fonctions par Mohammed VI en novembre 1999, Driss Basri était installé dans le 16ème arrondissement à Paris depuis janvier 2004.
L’ancien homme-lige de Hassan II est atteint d’une maladie du foie, qui nécessite une greffe d’organe, selon des documents officiels publiés vendredi par le magazine « Maroc-Hebdo International ». Selon ces documents, qui émanent du secrétariat particulier du roi Mohammed VI, le palais royal a pris en charge l’intégralité des frais médicaux de Driss Basri à l’hôpital Paul Brousse de Paris.
Véritable « disque dur » de l’histoire du long règne de Hassan II (1961-1999), Driss Basri, qualifié de « sans-papiers de luxe » par la presse marocaine, avait multiplié ces dernières semaines les interviews à la presse française, espagnole et algérienne pour dénoncer « la persécution » dont il se dit victime de la part des autorités marocaines.
Pour démontrer cet « acharnement » contre sa personne, Driss Basri avance le non-renouvellement de son passeport et les procédures judiciaires pour malversations financières visant directement au Maroc certains membres de son entourage. Interdit d’enseignement à la faculté de droit de Rabat, Driss Basri est également présenté par plusieurs médias ou associations, dont l’association marocaine des droits humains (AMDH), comme ayant une responsabilité personnelle dans l’arbitraire policier ayant caractérisé certaines périodes du règne autoritaire de Hassan II.
« Je n’ai tué personne », « je ne suis pas un ex-dignitaire nazi », « je ne suis pas un félon », « je ne joue pas avec les secrets d’Etat », « le roi, c’est notre bijou, notre diamant, la cerise sur le gâteau. Je le glorifie, je l’embellis, je lui fais tous les liftings », a notamment déclaré l’ancien n2 du rigime pour se difendre.
Mais ses prises de positions publiques, notamment sur la question du Sahara-Occidental, principal sujet de tension diplomatique entre le Maroc et l’Algérie, sur « l’incompétence » des principaux collaborateurs de Mohammed VI, qu’il qualifie de « nains politiques », ou encore sur les islamistes marocains impliqués dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid, ont suscité l’embarras tant de Rabat que de Paris, qui ont invité, sans succès, l’ancien ministre à plus de réserve.
Le roi Mohammed VI, qui a été reçu samedi en tête-à-tête avec le président Jacques Chirac à l’Elysée, poursuit actuellement une visite privée en France.

Ap



Ces articles peuvent vous intéresser
Où va le prince Moulay Hicham ?Où va le prince Moulay Hicham ?
"Journal d’un prince banni", livre dans lequel le prince Moulay Hicham, cousin du Roi Mohammed VI, étale notamment ses affaires de famille, ne...
Ce qu'a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VICe qu’a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VI
Le salafiste Mohamed Fizazi, condamné après les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca à 30 ans de prison, pour sa présumée influence idéologique sur...
Une Marocaine condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son violeurUne Marocaine condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son violeur
Une Marocaine habitant dans la région Taounate a été condamnée à dix ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Fès, pour avoir tué à...
Les fourgons de marchandises des MRE interdits à partir de mai prochainLes fourgons de marchandises des MRE interdits à partir de mai prochain
La décision du gouvernement Benkirane d’interdire définitivement l’entrée au Maroc des fourgons remplis de marchandises ramenés par les Marocains...
Pays-Bas : la Marocaine Elou Akhiat menacée de mort pour avoir ouvert un bar à vinPays-Bas : la Marocaine Elou Akhiat menacée de mort pour avoir ouvert un bar à vin
Elou Akhiat, Marocaine installée aux Pays-Bas, a décidé de suivre son rêve. Samedi, elle a ouvert son premier bar à vin, le ’Uva Dolce’, à...
Un go-fast intercepté en France avec 722 kilos de haschich marocainUn go-fast intercepté en France avec 722 kilos de haschich marocain
Une voiture avec à son bord 722 kilos de haschisch a été interceptée récemment par la police française à Senlis. La cargaison qui venait du Maroc, était...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics