>

Droits de l’homme, le verdict de l’ONU aujourd’hui

10 avril 2008 - 23h14
Droits de l'homme, le verdict de l'ONU aujourd'hui

C’est aujourd’hui, à partir de 17h (GMT), que le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à Genève devait rendre son verdict, après examen du rapport sur la situation des droits de l’homme au Maroc. Ce document a été présenté à l’instance onusienne, mardi dernier, dans le cadre de l’examen périodique universel (EPU).

Cette nouvelle procédure permet d’aborder d’une autre manière la situation des droits de l’homme dans les différents pays du monde. « La première nouveauté est la sélection par tirage au sort des pays à passer l’examen », indique Amina Bouayach, présidente de l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH). Pour cette session, à côté du Maroc, figurent sur la liste de l’Onu la Tunisie, l’Algérie et le Bahreïn.

Autre innovation, la participation effective des ONG. Jusqu’à présent, ces dernières présentaient leurs conclusions, parallèlement au rapport officiel du gouvernement. Désormais, elles peuvent participer au débat et ne sont plus par conséquent cantonnées au rôle d’observateur. « Dans la nouvelle formule de l’EPU, on doit présenter nos recommandations en 5 pages et il y a aussi la possibilité d’interroger le représentant du gouvernement », souligne Bouayach.

Pour le cas du Maroc, en plus de l’OMDH, d’autres ONG nationales se sont retrouvées à Genève pour l’occasion, dans l’objectif de faire leur plaidoyer pour les libertés publiques et individuelles dans le pays. Ainsi, l’OMDH, associée à la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), indique que le Maroc a fait des « avancées indéniables ». Toutefois, le rapport enregistre encore l’absence d’une stratégie globale et cohérente de promotion et de protection des droits de l’homme. Selon la présidente de l’organisation, cela est dû au retard pris dans le lancement du Plan national pour les droits de l’homme au Maroc.

En matière de recommandations, on distingue deux parties. La première concerne les droits fondamentaux et les doits civils et politiques. Dans ce chapitre, l’OMDH a invité les autorités marocaines à mettre un terme aux pratiques de torture et de mauvais traitement des détenus. Les disparitions forcées, les droits des migrants et des réfugiés figurent également au menu. Dans ce cas, l’ONG propose d’initier un débat national pour l’institutionnalisation du respect du droit de rassemblement pacifique. Dans ce sens, l’OMDH annonce la tenue, le 26 avril, d’une rencontre autour de ce thème.

« Nous allons revendiquer l’aménagement par les autorités d’une place publique dédiée uniquement aux sit-in et aux manifestations. Là, les citoyens pourraient y réclamer leurs droits en toute liberté », indique la responsable de l’OMDH. Autre revendication, la révision de l’actuel code de la presse et l’abrogation de toutes les dispositions contraires ou restrictives à la liberté d’expression ».

Les droits économiques, sociaux et culturels font l’objet de la seconde partie des recommandations de l’ONG marocaine. Sur ce paragraphe, l’Etat a été invité à déployer davantage d’efforts en matière de promotion des droits de la femme. L’OMDH réclame également de renforcer les droits des citoyens dans de nombreux secteurs sociaux, comme l’éducation, le travail, la santé et le logement. Le droit à la culture a été également évoqué.

Sur ce point, l’OMDH invite l’Etat à « reconnaître la langue amazighe en tant que langue nationale ». Toujours dans le même chapitre, on propose, pour les élections de 2009, d’affecter 2% des budgets des municipalités pour développer les structures et les espaces de créativité.

Source : L’Economiste - Nour Eddine El Aissi

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Meurtre du Français et de sa fille : El Hajeb sous le chocMeurtre du Français et de sa fille : El Hajeb sous le choc
Le meurtre d’un ressortissant français et de sa fille adoptive à El Hajeb, dans la région de Meknes, a ému tous les habitants. Explications et...
70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue
Avec une pension de retraite de 1800 euros par mois, Brahim, un homme d’origine marocaine âgé de 70 ans, vit pourtant dans sa voiture depuis plus...
Le Maroc envoie des avions F16 contre l'Etat islamiqueLe Maroc envoie des avions F16 contre l’Etat islamique
Très discret sur son engagement dans la coalition internationale contre le groupe terroriste de l’Etat islamique, le Maroc a, semble-t-il, déjà...
Tanger : Renault prépare une voiture à 3500 eurosTanger : Renault prépare une voiture à 3500 euros
Après avoir réussi le pari de lancer il y a dix ans la voiture « low cost » Logan, Renault s’apprête à récidiver avec une voiture à 3500 euros, qui sera...
Insolite : Mohammed Sadisse privé de carte nationaleInsolite : Mohammed Sadisse privé de carte nationale
Il ne s’agit pas du Roi du Maroc, mais d’un citoyen marocain qui s’est vu retirer sa carte d’identité Nationale (CIN), en raison de la ressemblance de...
Un Marocain poignardé de 17 coups de couteau en FranceUn Marocain poignardé de 17 coups de couteau en France
Un Français d’origine marocaine a été poignardé dans la nuit de mercredi à jeudi de 17 coups de couteau à Beaucet , dans le Vaucluse, par un jeune de 28...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014