>

Marché immobilier marocain : qui a parlé de crise ?

10 novembre 2011 - 18h36
Marché immobilier marocain : qui a parlé de crise ?

Le secteur immobilier au Maroc se porte bien d’après le cabinet international d’intelligence économique, Oxford Business Group. Les prix de l’immobilier ont même progressé de plus de 20% dans certaines régions du pays pour une moyenne de 5% au niveau national, durant les premiers six mois de 2011.

Le think-tank britannique impute cette tendance aux importants projets immobiliers déjà réalisés ou prévus pour 2012 au Maroc, précisant que la demande en logements sociaux est en forte progression dans le pays, où plusieurs villes satellites intégrées devraient voir le jour dans les prochaines années.

Oxford Business Group rapporte que sur les 810.000 unités, que les promoteurs immobiliers se sont engagés à construire dans le pays, 736.000 contrats de vente auraient déjà été signés.

A Kénitra, les prix de l’immobilier ont progressé de 23%, soit la plus forte hausse enregistrée au Maroc, note Oxford Business Group, alors que les villes qui ont affiché les plus importantes hausses en terme de ventes sont Casablanca (34%), Marrakech (24%) et Meknès (12%). Les performances réalisées à fin juin, ont été possibles grâce au segment résidentiel qui a représenté 66% des ventes, dont 60% d’appartements.

Oxford Business Group revient dans son rapport sur les importants investissements immobiliers réalisés au Maroc, citant entre autres le projet Bab Al Bahr, qui s’étale sur une superficie de 75 hectares dans la vallée du Bouregreg à Rabat et dont le budget avoisine les 563 millions d’euros. Autre exemple , celui du plus grand centre commercial d’Afrique, le Morocco Mall de Casablanca, qui devrait ouvrir ses portes le 5 décembre prochain.

Le segment des logements sociaux, dont les ventes ont rapporté jusqu’à 30% de bénéfices aux promoteurs immobiliers, est depuis dix huit mois le secteur à investir au Maroc. De nombreux promoteurs immobiliers encouragés par la loi de finances 2010, qui leur accorde des incitations fiscales non négligeables sur les logements vendus à 250.000 dirhams, ont investi massivement dans ce secteur.

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Les Français boudent le Maroc pour les vacancesLes Français boudent le Maroc pour les vacances
Les Français sont peu nombreux à se rendre en vacances en cette fin d’année. C’est ce que révèle Opodo dans son bilan annuel des réservations effectuées...
Unique au monde : un carnet de santé en chinois au MarocUnique au monde : un carnet de santé en chinois au Maroc
La page Facebook dédiée au scandale des hôpitaux au Maroc continue de s’animer de nouvelles photos publiées par les médecins eux mêmes. L’une des...
Voilà pourquoi le film exodus a été interdit au MarocVoilà pourquoi le film exodus a été interdit au Maroc
Bénéficiant d’une forte campagne de promotion au Maroc, le film Exodus : Dieux et rois de Ridley Scott, a finalement été interdit au Maroc. Voici...
Amber Rose, la nouvelle petite amie de Badr HariAmber Rose, la nouvelle petite amie de Badr Hari
Badr Hari aurait eu un rendez-vous romantique avec le mannequin américain Amber Rose samedi à Miami.
Vidéo : calvaire du jeune séquestré pendant 10 ans par ses parentsVidéo : calvaire du jeune séquestré pendant 10 ans par ses parents
Le jeune homme découvert vendredi après avoir été séquestré pendant 10 ans par ses parents, raconte son calvaire dans une vidéo. Reportage d’Al Aoula...
Un Marocain met en vente ses deux fillettes à TazaUn Marocain met en vente ses deux fillettes à Taza
Un homme a mis en vente ses deux fillettes à Taza, au nord-est du Maroc, sur une place publique de la ville. Le vendeur ambulant a agi ainsi pour...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015