>

Maroc : Baisse de la fécondité

23 décembre 2004 - 23h23
Maroc : Baisse de la fécondité

Le taux moyen d’accroissement démographique annuel au Maroc a connu une baisse, passant de 2,1% en 1982 à 1,4% actuellement en raison notamment d’un recul de la fécondité, selon des chiffres communiqués par le Haut commissariat au Plan qui établit la population légale recensée en septembre 2004, dans le royaume, à près de 30 millions d’habitants.

La population légale du Maroc a atteint 29.891.708 dont 29.840.273 marocains et 51.435 étrangers, dont près du tiers est concentré dans trois régions : Grand-Casablanca (3,6 millions d’habitants), Souss-Massa-Draa (sud-ouest) avec 3,1 millions et Marrakech-Tensift-Al Haouz (sud) avec également 3,1 millions d’âmes. Dans une conférence de presse jeudi à Rabat, le Haut Commissaire au Plan Ahmed Lahlimi, qui avait présenté mercredi devant SM le Roi Mohammed VI les résultats du recensement général de la population et de l’habitat, explique le recul du taux d’accroissement par une "baisse de la fécondité qu’a connue le pays durant la dernière décennie". En effet, ajoute Lahlimi, chiffres à l’appui, le nombre d’enfants par femme aurait décliné de 3,3 enfants en 1994 à seulement 2,5 vers 2002. Une tendance observée aussi bien dans les villes que dans le monde rural. Certaines régions ont enregistré un taux d’accroissement négatif par rapport à 1994, comme c’est le cas pour l’Oriental (-0,8%). Le Haut commissaire tient à préciser toutefois que la fécondité urbaine a atteint le seuil de remplacement des générations. Dans un exposé liminaire, Lahlimi explique ce niveau de fécondité notamment par le recul de l’âge au premier mariage qui serait passé chez les femmes de 25,8 ans en 1994 à 27,4 ans en 2000. Un autre facteur, selon lui, serait l’extension de la pratique contraceptive féminine dont le taux est passé de 41,5% à 63% entre 1992 à 2003. Le phénomène de l’émigration serait un autre élément explicatif de cette tendance baissière, a-t-il dit. Lahlimi a donné certaines précisions, notant que si la population urbaine s’est accrue à 2,1% annuellement durant la période intercensitaire, la population rurale, malgré une fécondité plus grande, ne s’est accrue que de 0,6%, en raison de l’exode rural qui continue d’être important.

Map - L’Economiste

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Cinq milliardaires marocains dans le classement UBSCinq milliardaires marocains dans le classement UBS
Le Maroc compte 5 milliardaires en dollars d’après le dernier classement publié par le cabinet de recherche singapourien Wealth-X, en collaboration...
Les cellules dormantes de l'Etat islamique menacent le MarocLes cellules dormantes de l’Etat islamique menacent le Maroc
Un rapport publié par l’agence Middle East Newsline, cité par « Al Massae », met en garde contre les cellules dormantes au Maroc appartenant à l’Etat...
Ilyès El-Ouadouari, jeune Marocain de 21 ans assassiné à ToulouseIlyès El-Ouadouari, jeune Marocain de 21 ans assassiné à Toulouse
Un jeune Français d’origine marocaine a été assassiné dimanche, peu avant 5 heures du matin, en plein centre-ville de Toulouse. Ilyes El-Ouadouari...
Les Marocains manifestent contre le racismeLes Marocains manifestent contre le racisme
Des dizaines de personnes ont manifesté leur colère hier, jeudi, dans la capitale marocaine Rabat pour dire non au racisme et à l’intolérance...
Casablanca : à peine installés, les conteneurs déjà vandalisésCasablanca : à peine installés, les conteneurs déjà vandalisés
La ville de Casablanca s’est dotée depuis début septembre de près de 8000 nouveaux conteneurs pour le ramassage des ordures. Problème : une vingtaine...
Six morts dans une tuerie à KénitraSix morts dans une tuerie à Kénitra
Hier, samedi, quatre cadavres ont été découverts dans une ferme située dans la commune rurale de Benmansour, dans la région de...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014