>

Maroc : Baisse de la fécondité

23 décembre 2004 - 23h23
Maroc : Baisse de la fécondité

Le taux moyen d’accroissement démographique annuel au Maroc a connu une baisse, passant de 2,1% en 1982 à 1,4% actuellement en raison notamment d’un recul de la fécondité, selon des chiffres communiqués par le Haut commissariat au Plan qui établit la population légale recensée en septembre 2004, dans le royaume, à près de 30 millions d’habitants.

La population légale du Maroc a atteint 29.891.708 dont 29.840.273 marocains et 51.435 étrangers, dont près du tiers est concentré dans trois régions : Grand-Casablanca (3,6 millions d’habitants), Souss-Massa-Draa (sud-ouest) avec 3,1 millions et Marrakech-Tensift-Al Haouz (sud) avec également 3,1 millions d’âmes. Dans une conférence de presse jeudi à Rabat, le Haut Commissaire au Plan Ahmed Lahlimi, qui avait présenté mercredi devant SM le Roi Mohammed VI les résultats du recensement général de la population et de l’habitat, explique le recul du taux d’accroissement par une "baisse de la fécondité qu’a connue le pays durant la dernière décennie". En effet, ajoute Lahlimi, chiffres à l’appui, le nombre d’enfants par femme aurait décliné de 3,3 enfants en 1994 à seulement 2,5 vers 2002. Une tendance observée aussi bien dans les villes que dans le monde rural. Certaines régions ont enregistré un taux d’accroissement négatif par rapport à 1994, comme c’est le cas pour l’Oriental (-0,8%). Le Haut commissaire tient à préciser toutefois que la fécondité urbaine a atteint le seuil de remplacement des générations. Dans un exposé liminaire, Lahlimi explique ce niveau de fécondité notamment par le recul de l’âge au premier mariage qui serait passé chez les femmes de 25,8 ans en 1994 à 27,4 ans en 2000. Un autre facteur, selon lui, serait l’extension de la pratique contraceptive féminine dont le taux est passé de 41,5% à 63% entre 1992 à 2003. Le phénomène de l’émigration serait un autre élément explicatif de cette tendance baissière, a-t-il dit. Lahlimi a donné certaines précisions, notant que si la population urbaine s’est accrue à 2,1% annuellement durant la période intercensitaire, la population rurale, malgré une fécondité plus grande, ne s’est accrue que de 0,6%, en raison de l’exode rural qui continue d’être important.

Map - L’Economiste

-



Ces articles peuvent vous intéresser
La Royal Air Maroc sous le feu des critiquesLa Royal Air Maroc sous le feu des critiques
La compagnie marocaine Royal Air Maroc (RAM), ces derniers temps, ne cesse de faire couler de l’encre dans la presse. Et non dans le sens des...
Huile d'argan : Comment Israël compte mettre fin au monopole du MarocHuile d’argan : Comment Israël compte mettre fin au monopole du Maroc
Sur le marché de l’huile d’argan, le Maroc pourrait bien perdre son monopole face à Israël. L’Etat hébreu commence effectivement à se lancer dans une...
Le Maroc, première force aérienne en Afrique du nordLe Maroc, première force aérienne en Afrique du nord
L’armée marocaine possède la plus importante, sinon la meilleure force aérienne de l’Afrique du nord. Le constat dressé par la revue spécialisée "Air...
Les musulmans de France ne s'entendent pas sur la date du RamadanLes musulmans de France ne s’entendent pas sur la date du Ramadan
Les musulmans de France pourraient connaître les mêmes problèmes que lors du ramadan dernier. La date du début du mois sacré risque à nouveau de faire...
Cinéma au Maroc : 22 tournages et 500 millions de dirhams en 6 moisCinéma au Maroc : 22 tournages et 500 millions de dirhams en 6 mois
Plus de 500 millions de dirhams ont été investis en six mois dans le tournage de 22 productions cinématographiques et télévisuelles étrangères au...
Equipe du Maroc : la liste de Badou ZakiEquipe du Maroc : la liste de Badou Zaki
Le nouvel entraîneur des Lions de l’Atlas Badou Zaki vient de révéler une première liste de 25 joueurs, que le coach a déjà convoqué au rassemblement...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014