>

Maroc/Liberté de presse : Pas d’évaluation pour cause de contradictions

4 mai 2007 - 15h18
Maroc/Liberté de presse : Pas d'évaluation pour cause de contradictions

Le Syndicat national de la presse marocaine a fait état, dans son rapport annuel sur la pratique journalistique au Maroc publié à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, d’une "extension relative du champ de liberté" depuis le 3 mai 2006.

Dans son rapport le SNPM a indiqué qu’il y a "une extension relative du champ de liberté grâce à des facteurs internes et externes dont la lutte menée par les organisations de défense de la liberté de la presse et d’expression", relevant toutefois "des formes et tentatives visant à museler cette liberté". A cet égard "le syndicat n’est pas en mesure de faire une évaluation tranchée de la situation de la liberté de la presse au Maroc en raison de ces contradictions".

"Même si le Royaume n’a enregistré aucune arrestation depuis 2003 ou interdiction d’exercer depuis 2004", on ne saurait parler "d’une liberté absolue de la presse, notamment en présence d’un code de la presse qui comprend des lignes rouges qui entravent la liberté de critique", relève-t-il.

A cet égard "le syndicat n’est pas en mesure de faire une évaluation tranchée de la situation de la liberté de la presse au Maroc en raison de ces contradictions".

Concernant le pôle public dans le secteur de l’audiovisuel, le syndicat a souligné la nécessité d’une répartition démocratique des médias audiovisuels dans le cadre de la transparence et du pluralisme au sein de la société, appelant dans ce sens à réviser l’action de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA).

Notant, par ailleurs, que la presse écrite connaît des difficultés inhérentes à l’évolution limitée "en raison de l’incapacité des établissements d’opérer des réformes structurelles en dépit du soutien dont ils bénéficient", le SNPM estime que cette situation influe essentiellement sur la gestion de ces entreprises et engendre "une perturbation de la production, une tendance vers le sensationnel ainsi que de grandes difficultés à être compétitif".

Le SNPM estimé, par ailleurs, que la déontologie est devenue un pilier du développement de la presse et des médias au Maroc, notant à cet égard "l’émergence une génération de journalistes professionnels dans la violation préméditée de cette éthique".

Le rapport du SNPM s’est, en outre, penché sur la problématique des nouvelles autorisations dans le secteur de l’audiovisuel, ainsi que sur la situation dans les différents pôles médiatiques, en plus des pourparlers entre le syndicats, le ministère de la communication et la fédération des éditeurs concernant le projet du code de la presse et des journalistes professionnels.

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Le selfie du Roi Mohammed VILe selfie du Roi Mohammed VI
Un selfie du Roi Mohammed VI fait le tour de web et a été partagé des millions de fois sur Facebook et Twitter depuis hier soir. Il a apparemment...
Le Rabbin accusé de viols, longtemps en fuite au Maroc, arrêté aux Pays-BasLe Rabbin accusé de viols, longtemps en fuite au Maroc, arrêté aux Pays-Bas
La police néerlandaise a enfin mis la main sur le rabbin de 77 ans, chef d’une secte juive hassidique, en fuite depuis plusieurs mois et poursuivi...
Le petit frère de Badr Hari jugé pour faux témoignageLe petit frère de Badr Hari jugé pour faux témoignage
Yassine, le petit frère du kick-boxeur marocain Badr Hari, devra comparaître le 18 septembre prochain à Amsterdam, aux Pays-Bas, pour avoir menti...
Arabie Saoudite : un bébé marocain de 5 mois tué par balleArabie Saoudite : un bébé marocain de 5 mois tué par balle
Un bébé de 5 mois d’origine marocaine a été tué à Khamis Mushayt, dans le sud-ouest de l’Arabie Saoudite, alors qu’il était en compagnie de ses parents...
En représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d'un million d'eurosEn représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d’un million d’euros
Le Tropenmuseum (musée tropical) d’Amsterdam aux Pays-Bas pourrait perdre une subvention d’un million d’euros promise par le Maroc. Cette décision...
Iliass Azaouaj, Imam d'origine marocaine décapité par l'Etat islamiqueIliass Azaouaj, Imam d’origine marocaine décapité par l’Etat islamique
Iliass Azaouaj, imam belge d’origine marocaine parti en Syrie avec la ferme volonté de ramener avec lui des jeunes Belges ayant rejoint les...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014