>

Maroc : réforme religieuse pour lutter contre l’extrémisme

1er mai 2004 - 11h18
Maroc : réforme religieuse pour lutter contre l'extrémisme

Le roi du Maroc Mohammed VI a dévoilé vendredi les détails d’une réforme des affaires religieuses censée améliorer la lutte contre l’islam radical. Elle prévoit la création de plusieurs organes dans l’administration du royaume.

Cette « stratégie », énoncée lors d’un discours au palais royal de Casablanca, retranscrit par l’agence officielle Map, vise à respecter une promesse formulée après les attentats de mai 2003 au Maroc. Mohammed VI s’était engagé à améliorer la gestion des affaires religieuses dans le royaume chérifien.
La réforme crée deux directions au sein du ministère des Affaires religieuses, l’une chargée de l’enseignement islamique traditionnel et l’autre responsable des mosquées.
L’objectif, a indiqué le roi, est de surveiller l’enseignement de l’islam dans des instituts autorisés et de contrôler la construction et le financement des mosquées.
Mohammed VI a affirmé que cette réforme contribuerait à « redresser » l’image de l’islam, « en réaction à l’extrémisme de scélérats désaxés et au terrorisme aveugle perpétré par des agresseurs qui n’ont ni patrie ni religion ».
Le ministère des Affaires religieuses va nommer des représentants chargés de vérifier la mise en oeuvre de la réforme dans l’ensemble du pays. Des conseils régionaux de dignitaires religieux vont également être mis sur pied.
Leur action sera coordonnée par un Conseil suprême de dignitaires habilités à émettre des fatwas (décrets) pour éviter l’instrusion dans la religion d’individus agissant en « dehors du cadre institutionnel légal », selon le roi. Des femmes devraient être nommées au sein de ces conseils.
Le roi a en outre mis en garde ceux qui, y compris au sein de l’opposition islamiste autorisée, contestent son statut de plus haute autorité religieuse du pays.

ats / 24 Heures

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Un djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu'il a décapitésUn djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu’il a décapités
Un djihadiste marocain identifié comme Mohamed Hamduch appartenant au réseau de Mustafa Maya Amaya, un réseau qui a été dissout en mars dernier, est...
Aquarium du Morocco Mall : mort de plus de 2000 poissons à cause d'une faute professionnelleAquarium du Morocco Mall : mort de plus de 2000 poissons à cause d’une faute professionnelle
Les poissons de l’aquarium géant du Morocco Mall de Casablanca sont tous morts. Le groupe Aksal, propriétaire du centre commercial ne s’est pas...
Morocco, la dernière chanson de Shelley Segal, très critique envers le MarocMorocco, la dernière chanson de Shelley Segal, très critique envers le Maroc
La jeune chanteuse australienne Shelley Segal vient de sortir son nouveau single, baptisé Morocco. Cette dernière y dénonce l’inégalité des sexes, la...
Un Marocain meurt dans un aéroport en Algérie alors qu'il aurait pu être sauvéUn Marocain meurt dans un aéroport en Algérie alors qu’il aurait pu être sauvé
Un Marocain habitant à Athènes, en Grèce, a eu une crise cardiaque au beau milieu d’un voyage à bord d’un avion d’Egypt Air qui se dirigeait vers Le...
Egypte : un Marocain à la tête d'un réseau de prostitution… d'hermaphroditesEgypte : un Marocain à la tête d’un réseau de prostitution… d’hermaphrodites
Un réseau de prostitution de troisième sexe a été démantelé en Egypte. Il avait à sa tête un Marocain, lui aussi hermaphrodite. Ce réseau trouvait ses...
Etats-Unis : un ancien diplomate marocain et son épouse risquent 10 ans de prison pour "esclavage"Etats-Unis : un ancien diplomate marocain et son épouse risquent 10 ans de prison pour "esclavage"
Un couple de marocains, dans l’Etat US de Virginie, a plaidé coupable pour avoir fait entrer illégalement une femme du Maroc aux États-Unis puis...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014