Recherche

Melilla : les victimes de la religieuse voleuse d’enfants sortent de l’ombre

29 avril 2012 - 18h16 - Monde

La religieuse espagnole Mercedes Hoces a été entendue par le juge d’instruction de Madrid, pour sa supposée implication dans le vol et la vente de 25.000 nourrissons marocains,en vue de leur adoption par des familles européennes.

Poursuivie pour détention illégale, faux et usage de faux dans une affaire qui remonte au début des années 1980, l’octogénaire est soupçonnée d’avoir poussé des familles marocaines à abandonner leurs enfants moyennant de sommes allant de 3500 à 9000 dirhams.

Contacté par Bladi.net, Saïd Chramti, président de l’association Grand Rif des droits de l’Homme révèle que deux jeunes femmes espagnoles, Françoise D. et Maria A., toutes deux possibles victimes de Mercedes Hoces, viennent de se soumettre à des tests ADN.

L’affaire des deux jeunes femmes très ressemblantes et installées dans le même quartier, fait polémique à Melilla, où les résultats des tests ADN sont attendus avec impatience d’après Saïd Chramti. Les deux femmes qui se sont liées d’amitié, pensent être des sœurs victimes de ce trafic de nourrissons marocains.

Une autre religieuse installée aujourd’hui à Granada en Espagne, aurait elle aussi été impliquée dans ce trafic d’enfants. D’après Saïd Chramti, elle n’a pourtant pas encore été auditionnée par la justice.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact