>

Le plan Maroc Vert au Parlement

10 juillet 2008 - 20h14
Le plan Maroc Vert au Parlement

Le plan Maroc Vert passe l’épreuve du Parlement. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, est intervenu lundi dernier à la Chambre des représentants pour répondre aux questions et observations de la commission des secteurs productifs qui poursuivait l’examen de la stratégie agricole. De source proche, il ressort de cette rencontre que la majorité des groupes parlementaires présents adhèrent au projet. De l’avis de certains, ce plan redonne une place de choix au secteur agricole dans le paysage économique du royaume. Et, ainsi, le développement agricole redevient prioritaire, contrairement à la position adoptée ces dernières années.

Rappelons-le, cette stratégie s’articule autour de six idées principales. Tout d’abord, il s’agit de relancer le secteur de manière à ce qu’il devienne le principal moteur de croissance de l’économie nationale dans les 10 à 15 prochaines années. Ceci avec des retombées importantes en termes de croissance du PIB, de création d’emplois, d’exportation et de lutte contre la pauvreté. Pour atteindre ces objectifs, le programme qui sera mis en œuvre devrait mettre fin aux disparités entre l’agriculture moderne et celle dite traditionnelle, et ainsi s’adresser à tous les acteurs de l’activité.

Reste que si la stratégie a fait pratiquement l’unanimité, les parlementaires de différentes tendances ont saisi l’occasion pour formuler des observations sur ce chantier d’envergure. Dans ce contexte, les représentants de l’Istiqlal n’ont pas manqué d’applaudir la démarche et la célérité de la mise en œuvre de son élaboration, six mois après l’arrivée du nouveau gouvernement El Fassi.

De leur côté, les représentants du PJD ont mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une loi-cadre pour la pérennité de la démarche. Ceci de manière à assurer la poursuite de son exécution, même en cas de changement gouvernemental. Pour leur part, les parlementaires de l’USFP ont mis en exergue les grands défis de la stratégie, à savoir la problématique de la rareté de l’eau, l’équilibre à préserver entre les petits et grands agriculteurs et le financement de la petite entreprise agricole, notamment. A ce sujet, la majorité des intervenants, toutes tendances politiques confondues, ont appuyé la mesure énoncée par la loi relative à la transformation de la CNCA, société anonyme (2002/2003), en Crédit agricole du Maroc (CAM). Pour rappel, cette démarche législative avait été retenue parmi ses dispositions pour le financement de la petite entreprise agricole. La mesure devait se concrétiser à travers une convention conclue entre l’Etat et le CAM. Mais, à ce jour, cet accord n’est toujours pas signé. Pour les parlementaires, la mise en œuvre de cette convention viendrait renforcer le pilier relatif à l’agriculture solidaire dans le plan Vert.

Les intervenants parlementaires ont également interpellé le gouvernement sur le foncier et la sauvegarde des meilleurs terrains agricoles face à la déferlante urbanistique.

Après la Chambre des représentants, Akhannouch rencontrera, aujourd’hui mercredi, les représentants de la Chambre des conseillers pour débattre de la stratégie.

Source : L’Economiste - Malika Alami

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Un avion contraint de faire demi-tour au Maroc en raison de la présence d'hommes arabesUn avion contraint de faire demi-tour au Maroc en raison de la présence d’hommes arabes
Un appareil de la compagnie aérienne britannique EasyJet a été contraint de faire demi-tour au Maroc en raison de passagers inquiets. L’appareil...
Scandale : les photos qui ont mené un gendarme en prisonScandale : les photos qui ont mené un gendarme en prison
Les photos d’une jeune femme en tenue de gendarme marocain et décolleté très provocateur, ont mené en prison un élément de la gendarmerie chargé de la...
Atterissage forcé d'un avion de la RAM à FèsAtterissage forcé d’un avion de la RAM à Fès
Un avion de ligne de Royal Air Maroc (RAM) a effectué un atterrissage forcé à l’aéroport de Fès-Saïs lundi matin, suite au malaise d’une passagère...
Un trafiquant de drogue attaque un commissariat pour libérer son frère à TangerUn trafiquant de drogue attaque un commissariat pour libérer son frère à Tanger
Un trafiquant de drogues dures de Tanger s’est attaqué mardi à l’arme blanche à un commissariat de la ville du Détroit pour tenter de libérer son...
Près de 1000 personnes disent un dernier adieu à Hamza MoulaPrès de 1000 personnes disent un dernier adieu à Hamza Moula
Ils étaient près de 1000 personnes hier, mercredi, à s’être rassemblés au quartier du Grand Parc à Bordeaux, pour dire un dernier adieu à Hamza Moula,...
Les Marocains veulent la fin du français à l'écoleLes Marocains veulent la fin du français à l’école
La langue française a de moins en moins la cote chez les Marocains. Vue comme un frein au développement du savoir et de la connaissance, la...
Sept policiers arrêtés pour s'être approchés de la résidence royaleSept policiers arrêtés pour s’être approchés de la résidence royale
Sept policiers ont été interpellés et présentés devant le juge pour s’être (trop) rapprochés de la résidence du Roi Mohammed VI Dar Salam, à...
Braquage à main armée d'une banque à Meknès, deux suspects arrêtésBraquage à main armée d’une banque à Meknès, deux suspects arrêtés
Deux individus cagoulés ont braqué hier matin à 8h40 une banque à Meknès. Les malfrats munis d’armes à feu ont aspergé de gaz lacrymogène plusieurs...
A 100 ans, la Maestro Moha Oulhoussein risque la prisonA 100 ans, la Maestro Moha Oulhoussein risque la prison
C’est une icône de la musique amazighe qui risque aujourd’hui d’aller en prison. A 100 ans, le Maestro, celui qui a fait briller la danse ahidous à...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015