>

Réformes politiques : Bon point pour le Maroc

6 avril 2005 - 16h16
Réformes politiques : Bon point pour le Maroc

Les réformes politiques engagées par le Maroc représentent un modèle de démocratisation dans le monde arabe, a indiqué, mardi, la commission des Affaires étrangères de la chambre des Communes (chambre basse du parlement britannique). Le rapport relève également la liberté de la presse au Maroc et le climat dans lequel se sont déroulées les élections législatives de 2002 et le scrutin local de 2003.

Selon le rapport, ces élections ont été largement libres, honnêtes et transparentes. Relevant que le parlement marocain compte actuellement 35 femmes, ce qui représente 10% de la totalité des sièges de l’institution législative, le rapport souligne que le processus de démocratisation au Maroc est authentique et irréversible. Le Royaume est de loin le pays le plus avancé dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, eu égard aux progrès réalisés, indique le rapport, citant George Joffé, professeur au centre des études internationales de l’Université de Cambridge, et spécialiste des affaires marocaines. Le rapport souligne également que le Maroc a réalisé d’énormes progrès en matière de protection des droits humains, dans le cadre de son processus de réformes politiques, rappelant l’adoption en 2004 d’un nouveau code de la famille, garantissant aux femmes marocaines pratiquement les mêmes droits qu’en Europe, notamment en matière de divorce et de la gestion des ménages. La commission britannique salue, en outre, la mise en place de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), en tant que structure contribuant au processus de réconciliation nationale. S’agissant de l’action de l’IER, Joffé souligne qu’il s’agit là d’un processus unique en son genre dans toute l’Afrique du Nord. L’organisation de séances d’audition publiques télévisées reste une expérience tout à fait remarquable, ajoute le professeur Joffé, cité dans le rapport de la commission parlementaire britannique.

Map - L’Economiste

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Voilà pourquoi le film exodus a été interdit au MarocVoilà pourquoi le film exodus a été interdit au Maroc
Bénéficiant d’une forte campagne de promotion au Maroc, le film Exodus : Dieux et rois de Ridley Scott, a finalement été interdit au Maroc. Voici...
N'ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnéesN’ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnées
Deux familles marocaines ont envoyé une lettre au procureur du Roi de la ville de Bouarfa, dans le sud-est du pays, demandant à être emprisonnées à...
Voici les salaires des ministres marocainsVoici les salaires des ministres marocains
Dans une "opération de transparence", le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Driss El Azami, vient de...
Jamel Debbouze : "Français, musulman, artiste, père, marié à une chrétienne : ça c'est la France"Jamel Debbouze : "Français, musulman, artiste, père, marié à une chrétienne : ça c’est la France"
Jamel Debbouze s’est exprimé sur les attentats qui ont touché il y a une dizaine de jours la région parisienne. Je suis "Français, musulman,...
Vidéo : jusqu'à 60 cm de neige à MideltVidéo : jusqu’à 60 cm de neige à Midelt
Après les fortes précipitations, voici la neige en abondance. Jusqu’à 60 cm de neige ont été relevées dans la région de Midelt, dans le centre du Maroc....
Enceinte après avoir été violée, elle garde son enfantEnceinte après avoir été violée, elle garde son enfant
Plusieurs centaines d’avortements clandestins sont effectués chaque jour au Maroc. Aya, elle, a souhaité garder son enfant, malgré toute la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014