>

Les transports en commun, calvaire des Casablancaises

25 octobre 2011 - 10h09
Les transports en commun, calvaire des Casablancaises

Etre femme à Casablanca et se déplacer en transport public est un calvaire quotidien. Les unes se font peloter dans les bus, les autres se font voler ou harcelées sexuellement. Certaines d’entre elles, lasses, préfèrent démissionner et rester chez elles.

Les 600 casablancaises interrogées pour une étude de la Banque mondiale en collaboration avec la commune urbaine de Casablanca intitulée "Genre et déplacements urbains à Casablanca" sont unanimes : il est plus difficile pour une femme de se déplacer que pour un homme dans la métropole économique.

Qu’elles marchent dans la rue, prennent un bus ou un grand taxi, les femmes ne sont pas épargnées et la situation ne ferait qu’empirer d’après l’étude.

Les véhicules de la compagnie M’dina Bus sont de loin les plus décriés par la participantes à l’étude. Les priorités ne sont pas respectées et se bousculer pour monter dans le bus est l’unique moyen pour s’y faire une place. Une fois dans le bus bondé, les femmes racontent qu’elles font face à un autre phénomène tout aussi embêtant, à savoir le pelotage, les caresses et d’autres formes de harcèlement.

L’insécurité dans la ville figure aussi parmi les préoccupations majeures des femmes questionnées, qui ont même des difficultés pour rentrer à pied chez elles note l’étude.

Le rapport, repris par Afrik.com, recommande donc aux autorités de Casablanca de trouver des solutions adéquates pour que la Casablancaise puisse circuler librement dans les rues de sa ville.

L’ONU Femmes, qui dénonce ce phénomène de harcèlement dans les transport en commun à travers le monde, propose entre autres de supprimer la mixité dans les bus et la mise en place de mesures répressives sévères envers les hommes adeptes du harcèlement.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
50.000 retraités français au Maroc50.000 retraités français au Maroc
Plus d’un million de Français ont décidé de passer leur retraite en dehors de l’Hexagone. Le Maroc reste une destination privilégiée pour bon nombre...
Le pédophile allemand de Tetouan se marie avec sa victime mineureLe pédophile allemand de Tetouan se marie avec sa victime mineure
Le pédophile allemand arrêté à Tétouan, dans le nord du Maroc, en mai dernier, alors qu’il tentait d’embarquer dans sa voiture deux filles mineures,...
Al Hoceima : le Roi Mohammed VI rend justice à des MRE dupés par un géant de l'immobilierAl Hoceima : le Roi Mohammed VI rend justice à des MRE dupés par un géant de l’immobilier
Le Roi Mohammed VI, actuellement en visite dans la région du Rif, vient de donner ses hautes instructions pour que soit trouvée une solution aux...
Iliass Azaouaj, Imam d'origine marocaine décapité par l'Etat islamiqueIliass Azaouaj, Imam d’origine marocaine décapité par l’Etat islamique
Iliass Azaouaj, imam belge d’origine marocaine parti en Syrie avec la ferme volonté de ramener avec lui des jeunes Belges ayant rejoint les...
Immobilier : des appartements et villas bradés à 50% au MarocImmobilier : des appartements et villas bradés à 50% au Maroc
Pour liquider son stock, un promoteur immobilier au Maroc propose jusqu’à 50% de réduction sur des appartements et même des villas, dans plusieurs...
Maroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la MauritanieMaroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la Mauritanie
Le ministère du Transport et de l’Équipement prévoit la construction d’une autoroute reliant la ville de Guelmim (sud du Maroc) et la ville de...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014