Recherche

Une vidéo laissée par Hicham Mandari

16 janvier 2005 - 11h51 - Maroc

Hicham Mandari, un Marocain ancien familier du palais royal assassiné en août 2004 en Espagne, a laissé à son conseiller juridique américain une cassette vidéo où il livre des "secrets d’Etats", assure samedi l’hebdomadaire marocain Le Journal (indépendant).

Selon l’hebdomadaire, ce conseiller américain, Richard Ashenoff - qui a révélé au journal l’existence de la cassette - a décidé de "mettre aux enchères" cette vidéo dont il attend environ 300.000 dollars.

Mandari, accusé de diverses escroqueries en France, et qui affirmait être le fils de l’ancien roi Hassan II, père de l’actuel souverain Mohammed VI, a été retrouvé mystérieusement tué d’une balle dans la tête dans un parking à Fuengirola.

Richard Ashenoff assure que la cassette qu’il veut vendre - pour récupérer des sommes qui lui était dues par Mandari - "contient des secrets d’Etats susceptibles de lever un pan du voile qui recouvre encore la mort de son client", indique Le Journal, ajoutant que l’avocat a été pressé par divers "émissaires" de ne pas en révéler l’existence au public.

La vidéo enregistrée aux Etats-Unis, d’une durée de 70 minutes, toujours selon Ashenoff, "a été envoyée au roi mais elle a été interceptée sans que Hassan II puisse la visionner".

C’est alors que Mandari a décidé de publier, en juin 1999, une lettre ouverte à Hassan II où il menaçait de rendre publiques des informations de nature, selon lui, à nuire à son image, assure Ashenoff.

"Si cette cassette arrive chez une personne ou chez des média ou sur une chaîne de télévision, c’est qu’il me sera arrivé quelque chose, un accident", dit Hicham Mandari dans les extraits publiés par le Journal.

Afp

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact