>

Sebta et Melillia : une marocanité indiscutable

23 octobre 2003 - 12h19
Sebta et Melillia : une marocanité indiscutable

Le gouvernement espagnol est appelé à ouvrir un dialogue avec son homologue marocain sur l’avenir de Sebta et Melillia afin d’aboutir à des solutions acceptables par les deux pays, sans "marchander sur la marocanité" des deux villes, a souligné Maximo Cajal, diplomate espagnol à la retraite et actuel conseiller en politique internationale du Parti socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE).

L’Espagne devrait « relancer une réflexion conjointe avec Rabat sur cette question délicate », indique M. Cajal, ajoutant que cette réflexion « débouchera sur des solutions acceptables par les deux pays mais à condition qu’il n’y ait pas de marchandage de la part de l’Espagne ni sur les modalités ni sur les délais, quant à la définitive marocanité » des deux présides. L’ancien diplomate espagnol, qui a fait part de cette position dans son livre intitulé « Sebta, Melilla, Olivenza et Gibraltar : où finit l’Espagne » présenté par le quotidien espagnol « El Pais » dans son supplément du dimanche, estime qu’il est temps de « redresser une situation qui me paraît fondamentalement injuste, une situation coloniale qui est un affront pour le Maroc et un élément d’inquiétude et de mauvaise conscience nationale pour l’Espagne qui s’agite à chaque fois que la question est soulevée ». Pour M. Cajal, la solution des deux présides occupées devra intervenir avant même celle de Gibraltar, dans le respect de l’intégrité territoriale du Maroc et « pour le bien des Espagnols afin de d’éviter les préjugés de crainte, de méfiance et de rancune historique contre le « moro ». L’ancien diplomate espagnol qui dit avoir eu l’occasion d’exposer aux hautes autorités espagnoles ses points de vue à « huis clos » lorsqu’il était secrétaire général de politique extérieure à l’époque de Francisco Fernandez Ordoniez, alors chef de la diplomatie au gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez, note qu’une solution claire du contentieux de Sebta et Melillia attribuera au gouvernement espagnol « une autorité morale » pour pouvoir réclamer, à son tour, au Royaume-Uni la rétrocession de Gibraltar. Il a précisé que le programme socialiste pour les élections de 2004 ne reprendra pas ses points de vue personnels sur Sebta et Mellilia, mais « parlera de la recomposition des relations avec le Maghreb à partir d’une vision globale ». M. Cajal a également qualifié l’incident de l’ilot de Toura/Leila d’ « exemple espagnol de colonialisme et d’arrogance », estimant que l’Espagne n’a pas su comment négocier cette question dans un cadre adéquat.

MAP



Ces articles peuvent vous intéresser
Insolite : des extraterrestres envahissent MarrakechInsolite : des extraterrestres envahissent Marrakech
Des corps lumineux étranges apparus dans le ciel de Marrakech lundi soir ont semé la terreur parmi les habitants de la ville, rapporte le quotidien...
Le pédophile allemand arrêté à Tétouan : "au Maroc tout s'achète avec de l'argent"Le pédophile allemand arrêté à Tétouan : "au Maroc tout s’achète avec de l’argent"
"Au Maroc, tout s’achète avec de l’argent", a répondu le pédophile allemand arrêté fin mars à Tétouan, à la police qui l’interrogeait sur les raisons qui...
Maroc - Polisario : la guerre du pétroleMaroc - Polisario : la guerre du pétrole
Le Polisario vient d’accorder une licence d’exploitation au groupe britannique Rio Red Petroleum Ltd, pour explorer des "gisements de pétrole et de...
Karim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoireKarim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoire
Karim Zaz, ancien directeur de l’opérateur téléphonique marocain Wana, arrêté mardi par la police judiciaire à Casablanca, pour sa prétendue implication...
Pornographie à Marrakech : un Marocain condamné à 3 ans de prisonPornographie à Marrakech : un Marocain condamné à 3 ans de prison
Un Marocain a été condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Marrakech, pour avoir filmé de jeunes filles mineures...
Des fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à RabatDes fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à Rabat
Plusieurs dizaines de jeunes filles âgées de 9 à 11 ans, pensionnaires d’un orphelinat de Rabat, étaient exploitées sexuellement dans des orgies...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics