Recherche

Terrorisme : Lahcen Ikassrien innocenté par la justice espagnole

12 octobre 2006 - 07h23 - Monde

Le ressortissant marocain Lahcen Ikassrien, qui a passé trois ans et demi à Guantanamo et qui était poursuivi par la justice espagnole pour appartenance au réseau Al Qaida, a été innocenté mercredi par l’Audience Nationale, la plus haute juridiction pénale en Espagne, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Le parquet demandait huit ans de réclusion pour ce Marocain, arrêté par les forces américaines en Afghanistan puis interné pendant trois ans et demi à la base de Guantanamo (Cuba), mais la justice espagnole n’a trouvé aucune preuve qui pouvait lier Lahcen Ikassrien au réseau d’Ousama Ben Laden.

"Rien ne prouve que l’accusé eut fait partie d’un quelconque groupe armé en Afghanistan lié à l’organisation Al Qaida ou eut reçu une formation militaire ou paramilitaire au sein du régime des Talibans, qui gouvernait ce pays", lit-on dans la sentence de l’Audience Nationale.

Le tribunal explique que le ressortissant marocain était allé en novembre 2000 à Istanbul (Turquie) où il est resté quelques mois avant de se rendre à Kaboul, pour s’installer ensuite dans un village du sud de l’Afghanistan.

En novembre 2001, Ikassrien a tenté de s’enfuir d’Afghanistan suite aux bombardements et aux attaques américaines contre ce pays mais il a été capturé et remis aux forces américaines qui l’ont emprisonné à Kandahar jusqu’au 6 février 2002 avant d’être conduit avec un groupe de prisonniers musulmans à la base de Guantanamo.

Ikassrien est resté à Guantanamo "sans jugement" jusqu’au 18 juillet 2005 pour être remis aux autorités espagnoles, ajoute la sentence.

Le tribunal déclare ainsi nulles et non avenues les écoutes téléphoniques de Imad Eddin Barakat Yarkas, alias Abu Dahdah -leader présume d’Al Qaida en Espagne actuellement en prison - accusé d’avoir embrigadé le ressortissant marocain.

Le tribunal annule aussi l’interrogatoire de l’accusé par deux policiers espagnols à Guantanamo, puisque lesdits interrogatoires avaient déjà été annulés par le tribunal suprême dans le cas de l’Espagnol d’origine Sebti Hamed Abderrahman, surnommé par la presse "le Taliban espagnol", également absout par la justice espagnole.

Map

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - A Propos - Contact