>

Les fortunés marocains ne veulent pas être taxés

27 septembre 2011 - 09h16
Les fortunés marocains ne veulent pas être taxés

Les riches marocains rechigneraient à payer une taxe sur la fortune qui alimenterait le fonds de solidarité annoncé par le gouvernement. Le projet contenu dans la loi de finances 2012, qui devait être présenté au parlement, a été retiré par le président du gouvernement Abbas El Fassi avant même d’avoir été consulté par les députés.

L’information démentie par le ministre des Finances, Salaheddine Mezouar, qui avait affirmé que le gouvernement n’avait aucunement l’intention d’imposer un impôt sur la fortune, avait été reprise par le ministre de la Communication, Khalid Naciri. Ce dernier avait notamment déclaré il y a peu en marge d’un conseil du gouvernement, que l’Etat n’avait pas encore décidé s’il taxerait les riches ou non, mais que cette voie, comme tant d’autres, était explorée.

A l’annonce de cette taxe sur la fortune, le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Mohamed Horani, s’était empressé de déclarer lors d’une conférence de presse qu’il s’opposait totalement à cette mesure.

Pour justifier son refus, le président du patronat avait avancé qu’au Maroc, "nous souffrons plus de problèmes structurels que conjoncturels, l’assiette fiscale est étroite et sa pression sur les entrepreneurs est déjà assez élevée".

Mohamed Horani s’était déclaré favorable à un fonds de solidarité, "encore faudrait-il déterminer concrètement ses objectifs et son plan d’action. L’argent ne devrait pas poser un problème mais il n’est pas question de viser le patronat".

Le projet, retiré du parlement quelques heures avant sa consultation, prévoyait la taxation de banques et de sociétés de crédits, à hauteur de 4,5 % de leur résultat net, les sociétés d’assurances (1,5%) et les opérateurs des télécommunications (1%), pour alimenter le fonds de solidarité.

Le gouvernement, qui projetait également de taxer les tranches de consommation d’électricité dépassant les 400 dirhams par mois et de prélever 30% de la taxe sur le paysage audiovisuel, comptait aussi revoir en hausse une taxe sur le tabac.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
Maroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogéMaroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogé
La publication d’une photo le montrant avec son « 4x4 Mercedes » de fonction aura finalement précipité son départ. Le maire de Sidi Slimane, Hicham...
Six morts dans une tuerie à KénitraSix morts dans une tuerie à Kénitra
Hier, samedi, quatre cadavres ont été découverts dans une ferme située dans la commune rurale de Benmansour, dans la région de...
Vidéo : la plus belle fille arabe est MarocaineVidéo : la plus belle fille arabe est Marocaine
Chourouk Chelouati, élue récemment Miss monde arabe 2014, a accordé à la chaîne Arabiya un entretien où elle parle de sa participation au concours de...
Mariage du Prince Moulay Rachid en novembreMariage du Prince Moulay Rachid en novembre
La cérémonie de mariage du Prince Moulay Rachid, frère du Roi Mohammed VI, et de Oum Keltoum Boufarès, sera célébrée le 8 novembre prochain, rapporte le...
Les Marocaines, assurément les plus belles femmes du mondeLes Marocaines, assurément les plus belles femmes du monde
En moins de deux semaines, deux Marocaines ont été élues femmes les plus belles du monde arabe. Il s’agit de Chourouk Chelouati et de Fati Jamali....
Quand le Maroc était le paradis des homosexuelsQuand le Maroc était le paradis des homosexuels
Ces deux dernières semaines ont été très éprouvantes pour le Maroc qui a dû, sous la pression médiatique et politique, relâcher Ray Cole et son ami,...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014