Recherche

Le calvaire des "petites bonnes"

21 décembre 2005 - 08h31 - Société

L’organisation des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé le calvaire des "petites bonnes" au Maroc. Celles-ci travaillent jusqu’à 126 heures par semaine et subissent des violences physiques et sexuelles de leurs employeurs.

"Au Maroc, 11 % des enfants âgés de 6 à 15 ans travaillent, ce qui représente l’un des taux les plus élevés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", a affirmé Clarissa Bencomo, chercheuse chargée par HRW des droits de l’enfant dans cette région et auteur d’un rapport intitulé "A la maison : hors la loi".

Selon Mme Bencomo, environ 600 000 enfants, âgés de six à quinze ans, travaillent au Maroc, dont environ 66 000 petites domestiques.

Elles triment entre 14 et 18 heures par jour durant toute la semaine et sans aucun repos, a-t-elle assuré. HRW reproche dans son rapport au "gouvernement marocain le peu d’ardeur à combattre les pires formes d’exploitation des enfants employés comme domestiques".

L’organisation américaine a affirmé que plusieurs fillettes interrogées ont confié avoir été victimes de violences physiques de la part de leurs employeurs.

En outre, "la violence sexuelle n’était pas absente à l’égard des petites bonnes" au Maroc. Mais, a précisé Mme Bencomo, les bonnes qu’elle a rencontrées à Casablanca, Rabat et Marrakech ont refusé d’aborder le harcèlement ou la violence sexuels.

PDF - 418.1 ko
Calvairedes petites bonnes
Le Rapport en anglais ( 60 pages )
  •  Morocco : ‘Hidden’ Child Workers Face Abuse
  •  Marruecos : Niños Trabajadores ‘Ocultos’ Enfrentan Abusos
  •  المغرب : الأطفال العاملون " المخفيين" يواجهون إساءة المعامل
  • Bladi.net

    Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact