Aigle Azur stoppe toutes les lignes sauf Agadir

26 février 2009 - 11h57 - Maroc - Ecrit par : L.A

Le programme d’été va apporter son lot de nouveautés dans le transport aérien vers le Maroc. Retrait d’Aigle Azur, sauf sur la ligne d’Agadir, introduction d’un service bi classe pour Atlas Blue mais arrivée d’une nouvelle low cost privée marocaine.

L’année dernière, les aéroports marocains ont accueilli 13 millions de visiteurs dont 5,5 millions pour Royal Air Maroc et 1,6 millions pour Atlas Blue. Une progression globale soutenue à + 6,2%, même si la compagnie nationale marocaine et sa filiale qui ont contrôlé près de 60% de ce trafic, n‘ont vu leur trafic croître que de 4%.

Pour autant, tout n’est pas rose dans le transport aérien entre le Royaume chérifien et son premier marché, la France. La clientèle des tour-opérateurs est en baisse sensible mais surtout l’offre est en surcapacité notoire. Ce qui tire, évidemment, la recette unitaire moyenne vers le bas.

Le premier à jeter l’éponge, c’est Aigle Azur. La compagnie qui desservait en régulier non seulement Marrakech et Casablanca, les deux lignes les plus fréquentées du Maroc, mais également Agadir, Rabat, Tanger et Oujda a décidé de tout stopper sauf la ligne d’Agadir.

Atlas Blue rentre dans le rang

Arezki Idjerouidene, le président d’Aigle Azur, n’a jamais caché qu’il était à la recherche de lignes moins exposées à la concurrence. Après l’ouverture réussie de Bamako, la compagnie souhaite agrandir son périmètre d‘activités en Afrique.

Autre changement d’importance au Maroc, Atlas Blue rentre dans le rang des compagnies traditionnelles. Créée en 2004 pour assurer les lignes vers les villes françaises de province en opération low cost, elle adopte, dès la prochaine saison IATA, un mode opérationnel plus classique.

Sous l’insistance des tour-opérateurs, elle sert désormais des repas gratuits au départ de Paris sur Marrakech. Et ce n’est qu’un début.

Ses appareils devraient être équipés d’une configuration bi-classe à terme. Les quatre A 321 d’abord, puis les six B-737. Elle accueillera désormais les mineurs non accompagnés, acceptera 10 kg de bagages cabine, et les sacs de golf seront transportés gratuitement.

Avec le retrait d’Aigle Azur et l’alignement d’Atlas Blue sur la RAM, les opérateurs n’en auront pas pour autant fini avec les guerres tarifaires.

Une nouvelle compagnie low cost devrait faire son apparition cette année. Issue de l’alliance de la compagnie marocaine privée Regional Airlines et d’Air Arabia, la low cost du Moyen Orient, partira à la conquête des marchés européens, face aux Transavia, Jet4you et autres Easyjet...

Pourvu que les passagers soient au rendez-vous…

Source : Tourmag - Geneviève Bieganowski

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Transport aérien - Agadir - Aigle Azur - Regional Air Lines - Open sky

Ces articles devraient vous intéresser :

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Invité sur l’émission « Grand invité de l’économie » de RFI et Jeune Afrique, Abdelhamid Addou, PDG de Royal Air Maroc, a passé en revue les sujets brûlants de l’heure qui touchent à la vie et à la survie de la compagnie aérienne marocaine.

Royal Air Maroc : 200 nouveaux avions pour la Coupe du monde 2030

En prévision de la coupe du monde 2030, la Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement, d’ici la fin de l’année 2023, d’un appel d’offres pour l’achat de 200 avions qui lui seront livrés de manière échelonnée sur les 10 prochaines années.

Du changement pour Royal Air Maroc

Le Maroc est passé ce dimanche à 3h du matin à l’heure légale GMT. Ce changement d’heure aura un impact sur les vols de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM).

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Royal Air Maroc rêve grand

La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a choisi d’aller plus loin. En témoignent ses nouvelles ambitions pour son activité long-courrier.

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Trafic aérien : le Maroc met le paquet pour le Mondial 2030

Le Maroc s’active pour améliorer la qualité des services de transport aérien et renforcer la connectivité aérienne, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il coorganisera avec l’Espagne et le Portugal.

Qatar 2022 : RAM a programmé 22 vols pour le retour des supporters marocains

Afin de permettre aux supporters marocains actuellement au Qatar de rentrer chez eux, Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir prévu 22 vols spéciaux.