Recherche

Maroc/France : Les bonnes affaires du programme Jettou

© Copyright : DR

25 juillet 2003 - 09h12 - Monde

Le séminaire d’entreprises, qui s’est tenu en marge de la Ve rencontre franco-marocaine, a achevé hier jeudi 24 juillet ses travaux à Rabat. Ces derniers ont été consacrés à la présentation des projets contenus dans le programme du gouvernement marocain. Au cours de cette rencontre, les patrons français ont pris connaissance des grands chantiers lancés par l’équipe au pouvoir. L’objectif est de susciter l’intérêt des investisseurs français pour les différentes opportunités.

Lors des réunions intergouvernementales, chaque département a exposé les projets programmés dans ses secteurs d’activité. Pour les télécommunications, les axes prioritaires qui avaient été déterminés lors de la dixième session du comité mixte franco-marocain, tenue à Rabat les 1er et 2 juin 2001, ont été remis sur la table des discussions. Ces axes sont notamment la Poste, l’Administration en ligne, l’éducation, l’entreprise et les technologies de l’information.
Pour l’industrie, c’est la promotion de la petite et moyenne entreprise qui a été privilégiée.
Pour sa part, le ministre de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab, a présenté les grandes réformes et les projets lancés cette année, notamment les tronçons Marrakech-Agadir et Fès-Oujda, le programme autoroutier et les chemins de fer dont l’étude a été ficelée. Vient ensuite le projet de l’extension de l’Aéroport Mohammed V, dont l’appel d’offres a été lancé. La réforme portuaire et la libéralisation du transport aérien et maritime offrent aussi des opportunités certaines aux chefs d’entreprise français.
Les plans de transport urbain pour Casablanca et Rabat-Salé qui sont parmi les dossiers les plus urgents pour le gouvernement ont aussi suscité l’intérêt des transporteurs privés français.
Le groupe Vivendi, dont une filiale assure le transport urbain dans plusieurs villes d’Europe, est pressenti pour prendre la gestion déléguée du transport dans l’une des deux villes.
Quant au programme de logement social, dont Ahmed Toufiq Hjira, ministre délégué pour le Logement et l’Urbanisme, en a la charge, il présente assurément un intérêt certain pour les opérateurs privés français de la construction.
Les secteurs de la santé et de la gestion de l’eau ont été également abordés lors de ce séminaire, dont les travaux ont été clôturés en fin de journée par un point de presse tenu par le Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin.

Propositions

Lors de cette rencontre, la France, en tant que premier partenaire du Maroc, a été sollicitée pour fournir un effort en vue de soutenir le processus de mise à niveau de l’appareil productif. Le comité de réflexion et de prospective maroco-français, institué en vue de la rénovation du cadre dans lequel devraient évoluer les relations entre les deux pays, avait notamment proposé d’étendre le champ de cette coopération à des actions ayant un impact direct sur l’entreprise marocaine.

L’economiste

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact