L’or pour le taekwondo marocain à l’Open international de Belgique

9 avril 2008 - 19h38 - Belgique - Ecrit par : L.A

Le Maroc a remporté deux médailles d’or au 29ème Open international de taekwondo, qui a eu lieu les 5 et 6 avril au Centre des Sports Bloso à Herentals en Belgique.

Abdelkader Zrouri a décroché le métal précieux de la catégorie de plus de 84 kg en battant en finale le Français Mathias Mazeroi. Le Marocain avait battu aux qualifications le Belge Baydhir Badjoko, l’Allemand Masse Volker et le Croate Renato karmpotiae.

La deuxième médaille d’or a été remportée par Mouna Benabderrassoul chez les moins de 67 kg, en battant respectivement l’Espagnole Pineiro Devesa Lua et l’Allemande Sandra Podlecha.

Cette compétition internationale, qui constitue une étape de préparation aux Jeux olympiques de Pékin, a connu la participation de plus de 900 judokas issus de 27 pays. Zrouri et Benabderrassoul sont qualifiés pour les Jeux de Pékin grâce à leur distinction au tournoi africain, qui s’est déroulé en Tripoli du 1er au 3 novembre dernier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Jeux Olympiques de Paris 2024 - Sport de combat - Taekwondo - Abdelkader Zrouri - Mouna Benabderrasoul

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc domine la Namibie et rêve de Paris 2024

L’équipe nationale féminine marocaine de football s’est imposée 2 à 0 contre la Namibie. Cette victoire, acquise au grand stade de Marrakech jeudi, s’inscrit dans le cadre des éliminatoires pour les Jeux olympiques de 2024 à Paris.

Brahim Diaz : Le Maroc lui offre le rêve olympique

L’une des raisons qui ont amené Brahim Diaz à choisir de jouer pour le Maroc est sans aucun doute la possibilité de participer aux Jeux olympiques Paris 2024. Pour réaliser ce rêve, l’attaquant du Real Madrid devrait obtenir l’accord préalable de son...

Fouad Idbafdil, athlète réfugié, suspendu pour dopage

Fouad Idbafdil, un athlète réfugié d’origine marocaine et bénéficiant d’une bourse du Comité International Olympique (CIO) pour se préparer aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, a été suspendu pour trois ans suite à un contrôle positif à l’EPO.