Nîmes : l’assassinat de deux Marocains lié à la drogue

22 septembre 2019 - 13h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

L’affaire du double assassinat de deux jeunes à Marguerittes, près de Nîmes, en juin dernier, connaît de nouveaux rebondissements.. La justice vient de mettre la main sur deux individus impliqués dans cette affaire, après trois mois d’enquête.

Trois mois après ce double homicide survenu à Marguerittes, on en apprend davantage sur ses tenants et ses aboutissants. En effet, la justice vient de mettre en examen deux suspects.

Les faits remontent à la nuit du 15 au 16 juin où deux hommes d’origine marocaine avaient été retrouvés morts, chacun ayant reçu une balle dans la tête, rappelle 20minutes.fr.

Les enquêteurs qui ne se faisaient aucun doute sur le caractère prémédité de ces crimes ont placé un troisième homme sous le statut de témoin assisté alors que deux autres, auparavant arrêtés, ont dû être libérés.

Cependant, une enquête est toujours en cours, afin de déterminer avec certitude les raisons de ces assassinats. Selon les premiers éléments de l’enquête, plusieurs hypothèses permettent de lier ce double meurtre à un trafic de drogue entre la France, l’Espagne et le Maroc ainsi qu’à un mariage blanc.

Toutefois, Eric Maurel, Procureur de Nîmes, se veut encore prudent sur les mobiles réels de ce double meurtre qui, à l’en croire, restent encore à déterminer avec certitude. "Il pourrait superposer plusieurs motifs", fait-il observer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Nîmes - Criminalité - Arrestation

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.