Recherche

Pas de reprise des cultes à la fin du ramadan ou à la pentecôte, selon le RMF

© Copyright : DR

8 mai 2020 - 18h30 - Monde

Le Rassemblement des musulmans de France (RMF), présidé par Anouar Kbibech, s’est opposé à une reprise des célébrations religieuses dès le 24 mai, à l’occasion de l’Aïd al-Fitr, tel que proposé par la Grande mosquée de Paris si le calendrier du 2 juin n’est pas maintenu.

Absente du bureau du conseil français du culte musulman (CFCM), la Fédération nationale des musulmans de France n’approuve pas non plus cette reprise des cultes annoncée pour le 29 mai prochain.

Selon le RMF, l’immense majorité des musulmans de France considère que les conditions ne seraient pas totalement réunies pour une célébration des cérémonies religieuses dès le 24 ou le 29 mai, en se basant sur les différents avis scientifiques auxquels se réfèrent les avis du gouvernement. Les risques de la mise en danger de la santé des fidèles et de la contribution à une éventuelle relance de la pandémie ne seraient pas négligeables", a précisé le RMF.

D’après la même source, les citoyens français de confession musulmane peuvent légitimement prétendre à faire l’objet "d’une équité dans le traitement des différents cultes, et notamment du culte musulman" quant au choix de la date du 29 mai. Pour ce faire, ils doivent rejeter toute forme de concurrence entre les différents cultes.

Par ailleurs, la fédération invite "solennellement les responsables des lieux de culte musulmans en France à préparer activement leur plan d’ouverture progressive des salles de prières, dans le respect des règles de distanciation sociale et des gestes barrières, afin d’être prêts le moment venu, pour accueillir les fidèles dans les meilleures conditions possibles de sécurité sanitaire".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact