Un tribunal français prononce la saisie de la maison d’un Marocain

6 septembre 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Angers, le procès en appel des trafiquants de cannabis marocain s’est achevé jeudi dernier, avec à la clé des réquisitions sévères, dont la saisie d’une maison au Maroc.

Les policiers d’Angers avaient saisi en décembre 2018 une cargaison de 2,5 tonnes de résine de cannabis conditionnées dans 80 valises marocaines et entreposées dans la remorque d’une camionnette de location. En février 2021, seize prévenus avaient été convoqués devant la justice, pour répondre de trafic de stupéfiants devant les juges du tribunal correctionnel d’Angers (Maine-et-Loire), rapporte Ouest France.

À lire : Angers : début du procès de la "saisie record " de cannabis marocain

Devant le tribunal de Grande instance d’Angers, treize prévenus avaient écopé des peines de prison allant de dix-huit mois avec sursis jusqu’à six ans et demi pour celui qui était soupçonné d’être le commanditaire du trafic, aux ramifications internationales. Quant aux trois autres, ils ont bénéficié d’une relaxe. Un jugement insatisfaisant pour le parquet qui interjette appel pour six d’entre eux.

Le procès en appel s’est déroulé les 2 et 3 septembre 2021. Absents, deux d’entre eux seront rejugés en appel en 2022. L’avocat général a requis huit à dix ans de prison contre celui qui a été le plus lourdement condamné. La confiscation de sa maison au Maroc aussi. Quant aux autres mis en cause, le magistrat a réclamé des peines plus sévères. La décision sera rendue le 26 octobre.

Sujets associés : Procès - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Angers : début du procès de la "saisie record " de cannabis marocain

Alors que quatre des cinq personnes mises en examen et écrouées pour trafic de drogue seront fixées sur leur remise en liberté, le vendredi 23 août 2019, le principal suspect,...

Ces articles devraient vous intéresser :