Angers : début du procès de la "saisie record " de cannabis marocain

22 août 2019 - 16h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Alors que quatre des cinq personnes mises en examen et écrouées pour trafic de drogue seront fixées sur leur remise en liberté, le vendredi 23 août 2019, le principal suspect, Kamel Yousfi, a été maintenu en détention.

À la fin de décembre 2018, les enquêteurs de la Police judiciaire d’Angers ont procédé à l’interpellation de cinq personnes, dans le cadre d’une grande opération. Présentés au Juge des Libertés et de la détention du Tribunal de Grande instance d’Angers, le lundi 19 août 2019, ils ont été mis en examen pour leur participation présumée à un trafic de résine de cannabis.

En effet, les policiers ont saisi en décembre 2018 une cargaison de 2,5 tonnes de résine de cannabis conditionnées dans 80 valises marocaines et entreposées dans la remorque d’une camionnette de location, rapporte ouest-france.fr.

Pisté depuis des mois, le loueur, Kamel Yousfi, a été maintenu en détention provisoire dès le lundi 19 août, précise la même source.

Avril 2018 marquera le début de l’enquête préliminaire, convertie en information judiciaire, en juillet 2018. Elle a permis, de par ses moyens, entre autres, des interceptions téléphoniques, des géolocalisations en temps réel, des images et de la sonorisation, de suivre les activités du principal suspect. Celui-ci avait gardé le silence total, lors de son premier interrogatoire devant le juge d’instruction.

Par la suite, l’enquête révèle que de nombreux protagonistes, en lien avec des bars à chicha, se retrouvent dans cette affaire. L’Angevin, désigné comme le responsable du réseau, possédait un des bars.

Dans le rang des cinq personnes mises en examen se trouve un éducateur et DJ, associé de Kamel Yousfi, pour l’un de ses commerces.

Pour l’heure, les quatre autres personnes mises en examen, qui demandaient leur remise en liberté, le lundi 19 août, seront fixées sur leur sort, le vendredi 23 août 2019.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Trafic - Angers - Arrestation

Aller plus loin

Un tribunal français prononce la saisie de la maison d’un Marocain

À Angers, le procès en appel des trafiquants de cannabis marocain s’est achevé jeudi dernier, avec à la clé des réquisitions sévères, dont la saisie d’une maison au Maroc.

Saisie record de cannabis marocain à Angers : peine alourdie pour le principal prévenu

La cour d’appel d’Angers a alourdi les peines prononcées par le tribunal correctionnel qui avait, en février dernier, infligé à Kamel Yousfi, principal suspect dans une affaire...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »