Recherche

La préfecture de Casablanca dément l’affaire du « sexe collectif » dans une mosquée

21 février 2018 - 13h25 - Société

© Copyright : DR

L’information selon laquelle plusieurs arrestations se sont déroulées la semaine dernière pour atteinte aux moeurs dans une mosquée en construction à Casablanca, vient d’être démentie par la préfecture de police.

Ces informations ont fait état de l’arrestation de trois individus dont une fille de 17 ans « alors qu’ils étaient en train de s’adonner au sexe collectif dans une mosquée en construction. Toutefois, la préfecture reconnaît le dépôt d’une plainte pour « insulte, injure et menace » par le gardien du chantier contre des maçons venus passer la nuit dans les appartements annexes de la mosquée.

Lors du dépôt de la plainte, le gardien était accompagné d’une proche ayant fait l’objet, indique-t-on, d’agression verbale quand elle lui a apporté de la nourriture.

Par ailleurs, d’autres personnes ont été entendues dans le cadre de la même affaire, notamment le président en charge de cette mosquée située à Hay Hassani, ainsi que l’un des mécènes, précise la préfecture de police.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact