Coronavirus en Belgique : les Marocains très exposés

24 août 2020 - 21h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

À l’apparition du coronavirus en Belgique, des foyers de contamination ont été découverts dans les communautés juive, marocaine et turque.

"Tout a commencé à Anvers dans des communautés juives, marocaine et turque et comme ces personnes souvent jeunes fréquentaient des salles de sport et de loisirs, le virus s’est rapidement propagé de manière diffuse", a rappelé à RTBF Karine Moykens, président du comité Interfédéral Testing et Tracing.

Axel Legay, ingénieur en cybersécurité à l’UCLouvain explique que la majorité des foyers se trouve dans la sphère privée de certaines familles souvent défavorisées parce que leurs conditions de vie font qu’ils n’ont pas le confort de vie des gens aisés. "Ils sont davantage, les uns avec les autres, ce qui favorise la propagation du virus. Ils travaillent le plus souvent dans des métiers à risques, pour lesquels le télétravail ne s’applique pas. C’est là que le virus se propage -un peu-, car il circule mais de manière contenue,"ajoute-t-il.

"C’est surtout dans la sphère privée, et dans les activités sportives que se développent les foyers. Les entreprises qui utilisent des saisonniers, comme certains producteurs de carottes, ont été touchées", renchérit Joris Moonens, porte-parole de "Zorg &Gezondheid", l’agence flamande chargée du tracing.

Sujets associés : Belgique - Anvers

Aller plus loin

Covid-19 : Bruxelles veut l’aide des imams

Bruxelles fait face à une recrudescence des cas de contamination au Covid-19. Inquiet, le porte-parole interfédéral, Steven Van Gucht suggère que les imams soient impliqués dans...

Ces articles devraient vous intéresser :