Recherche

France : une banque ferme le compte d’une association musulmane

© Copyright : DR

27 août 2019 - 15h40 - Monde

L’association française "Action droits des musulmans" (ADM) traverse quelques turbulences cet été. Alors qu’elle essayait d’accéder en ligne au compte bancaire de la structure, sa présidente, Sihem Zine, a fait un amer constat.

Sihem Zine a réalisé que tous les documents relatifs à ce compte, tels que les différents relevés et les factures n’existaient plus. Après ce constat surprenant, elle se verra notifier plus tard par le directeur de l’agence BNP Paribas, la fermeture du compte de l’ADM, sans aucune explication. Mieux, elle aura un délai de six mois pour se trouver une nouvelle banque, souligne Médiapart.

Face à une décision aussi lourde, le même média relève qu’aucun motif n’a été avancé par la banque qui par ailleurs "évite soigneusement de répondre par écrit aux questions de la présidente de l’ADM".

Pourtant, elle se fait claire dans ses mises au point : "Depuis son ouverture en 2018, ce compte n’a jamais connu d’incident. Il y a peu de mouvements, aucun virement à l’étranger. Il sert juste à payer les factures et les salaires de l’Association. La seule explication, c’est que l’on veut nous faire taire", fait observer Sihem Zine, très affectée par cette situation.

Ayant vu le jour en 2016, l’ADM travaille à documenter les discriminations dont ont été victimes les musulmans durant l’état d’urgence. Elle a beaucoup fait parler d’elle, notamment, en 2017, en publiant, entre autres, un rapport dans lequel elle critiquait le caractère arbitraire des décisions de fermeture administrative de mosquées, autorisées par la loi SILT du 30 octobre 2017.

Pour avoir des explications au sujet de la fermeture de son compte, l’ADM a décidé d’assigner sa banque en justice, arguant que cette décision est comme "une sanction qu’elle soupçonne d’être liée à ses activités militantes", appuie la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact