Recherche

L’étrange expérience d’Amina sur un vol de Tui Fly en ces temps de Covid-19

© Copyright : DR

26 juillet 2020 - 08h30 - Monde

Alors qu’elle voulait comprendre la raison pour laquelle une passagère n’a pas porté le masque de protection à bord d’un vol de Tui Fly à destination de Malaga, Amina, une Bruxelloise, a été blacklistée par la compagnie aérienne. Excédée, elle dépose plainte au commissariat de police de Watermael-Boitsfort.

À Bruxelles, Amina monte à bord d’un avion de Tui Fly, le 7 juillet, direction Malaga. L’attitude d’une passagère la déconcerte. Celle-ci n’a pas porté son masque de protection exigé aux passagers en ces temps de Covid-19. "Elle faisait des selfies avec son amie. […] Quand j’ai interrogé l’hôtesse de l’air, celle-ci m’a répondu que la passagère avait mal à la tête avec le masque, raison pour laquelle elle refusait de le porter. J’ai alors fait remarquer à l’hôtesse que c’était d’autant plus inquiétant étant donné que le mal de tête est un symptôme potentiel du coronavirus", raconte à La Capitale Amina, femme entrepreneur ayant un master en santé publique à l’ULB.

La situation s’envenime très rapidement. "À un moment, celle qui ne portait pas son masque a posé sa main sur mon visage et m’a poussé vers l’arrière", confie-t-elle. Sur demande de l’entrepreneuse, la femme qui a agressé a été déplacée. À son arrivée sur le sol espagnol, la police l’informe que Tui Fly avait porté plainte contre elle. Amina pensait être au bout de ses peines.

Alors qu’elle est partie faire son check-in à l’aéroport après la fin de son congé à Malaga, la compagnie aérienne lui notifie ce qui suit : "Vous avez perturbé l’ordre et la discipline à bord, plus précisément que vous avez été physiquement agressif […] Compte tenu de la gravité de la situation, Tui Fly n’est plus disposé à vous embarquer sur nos vols pour une période de trois mois". Pas de vol retour pour Amina. Elle décide alors de rentrer avec Ryanair. À son arrivée, elle a déposé plainte au commissariat de police de Watermael-Boitsfort.

La compagnie donne sa version des faits. "Elle [la passagère] a enlevé son masque pour prendre son aspirine. [Amina] ne se sentait pas très confortable avec le fait que cette dame retire son masque. Elle pensait que c’étaient les symptômes du Covid-19", déclare Sarah Saucin, porte-parole de la compagnie aérienne. "Les deux dames en seraient venues aux mains. Le commandant de bord a dû appeler la police à l’arrivée. Dans des cas de violence à bord, les passagers concernés sont blacklistés pour une période de trois mois. Les deux passagères ont donc été blacklistées. C’est la procédure", explique-t-elle. Une version contredite par d’autres passagers.

Mots clés: TUI fly , Bruxelles , Malaga

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact