Recherche

Il sera plus difficile pour les Marocains d’étudier en France

© Copyright : DR

18 août 2019 - 17h00 - Monde

En France, les frais d’inscription, pour les étudiants étrangers, connaissent une forte hausse en Licence et en Master, dès la rentrée universitaire 2019-2020.

Chaque étudiant étranger devra désormais débourser 2.770€ (+1.529,41%) au lieu de 170€, pour la Licence, et 3.770€ (+ 1451,44%), au lieu de 243€, pour le Master. C’est ce que confirme une enquête publiée par l’Union nationale des Étudiants de France (UNEF).

L’investigation du principal syndicat étudiant de France montre que la précarité estudiantine s’accentue avec une augmentation de 2,83% du coût de la vie étudiante, contre une inflation d’1,20%, sur un an.

Cette situation, fait observer l’enquête, affecte particulièrement les étudiants étrangers non-européens. D’abord, ceux-ci sont confrontés aux difficultés d’accès au logement, aussi bien dans le parc des Centres régionaux des Oeuvres universitaires et sociales (CROUS) concernant les résidences universitaires, que dans celui privé. En cause, le critère prioritaire pour accéder au CROUS est d’être boursier. Or, être boursier implique qu’il faut être de nationalité française ou résider légalement en France.

L’autre difficulté majeure, c’est bien la précarité administrative liée aux démarches nécessaires pour l’obtention et le renouvellement des visas, la précarité financière liée aux difficultés par rapport à l’ouverture d’un compte en banque et les difficultés dans l’accès aux soins (un étudiant étranger sur trois n’a pas de couverture santé complémentaire), précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact